Arrivée de Metra Aluminium: Les prochaines années seront intéressantes pour Alma

Julien B. Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Arrivée de Metra Aluminium: Les prochaines années seront intéressantes pour Alma
La production de l’usine d’extrusion recommencera en janvier 2022. (Photo : Trium Médias - Archives)

L’arrivée de Metra Aluminium arrive au bon moment, alors que la demande en pièces extrudées d’aluminium est extrêmement forte. Un tel joueur incitera d’autres entreprises de deuxième et troisième transformation à s’établir dans le parc technologique d’Alma.

C’est du moins ce qu’en croit Martin Belzile, directeur général de la Corporation d’innovation et développement – Alma–Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL), qui travaille le dossier depuis un an et demi.

« On est extrêmement confiants que la demande va rester forte dans les prochaines années », lance-t-il.

Nouveau chapitre

« C’est en quelque sorte un nouveau chapitre qui débute. L’usine d’extrusion, c’est la pierre d’assise d’un véritable complexe de transformation d’aluminium. On ne peut pas faire de troisième transformation s’il n’y a pas de deuxième transformation. Il y a une réelle possibilité d’avoir des investissements dans les deux à trois prochaines années, soit par Metra que par l’arrivée d’autres entreprises ».

C’est d’ailleurs la mission que se donnera la CIDAL au cours des prochaines années : convaincre et accueillir des transformateurs d’aluminium au parc technologique Gabriel-Fortin. Alma a plusieurs terrains prêts à les accueillir.

Société de la Vallée de L’aluminium

La Société de la Vallée de L’aluminium (SVA) se réjouit aussi de l’arrivée d’un joueur d’importance comme Metra Aluminium à Alma. Selon la présidente du conseil d’administration, Carole Chapdelaine, il s’agit d’un « match parfait ».

« La région est déjà sur la map. L’usine d’extrusion d’Alma est un joueur clé dans l’établissement potentiel de nouvelles entreprises. Ça va créer une synergie, notamment avec le volet des drones à proximité », croit-elle.

La proximité avec le Centre d’excellence sur les drones (CED) est tout à fait logique. Sans pour autant la nommer, elle ajoute que des pourparlers sont en cours avec une entreprise.

Stabilité

Metra Aluminium vient ainsi remplacer Pexal Tecalum, qui s’est placée à l’abri de ses créanciers en vertu de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

Les installations, qui appartenaient au Centre d’entrepreneuriat et d’essaimage de l’Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC) ont été achetées par la CIDAL en mars 2021.

En raison d’un processus judiciaire, Martin Belzile ne peut s’étaler davantage sur le dossier. Toutefois, Metra Aluminium pourra assurer une plus grande stabilité à l’usine d’extrusion. La production reprendra en janvier 2022.

Partager cet article