Fonds Écoleader : Une année positive pour la transition verte

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Fonds Écoleader : Une année positive pour la transition verte
Nicolas Gagnon, directeur général du CQDD, et Felipe Soto, agent du Fonds Écoleader, dans les locaux situés à Alma. (Photo : Courtoisie)

Le Centre québécois de développement durable (CQDD), dont le siège social se trouve à Alma, a dévoilé un bilan positif de première année à titre de responsable du Fonds Écoleader. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, 14 entreprises ont déposé des projets, dont huit ont été acceptés et financés.

Lancé le 17 janvier 2020 dans la région, le Fonds Écoleader vise à orienter et à soutenir les entreprises dans l’implantation de pratiques d’affaires écoresponsables et de technologies propres. Ainsi, ces huit organisations recevront ou ont déjà reçu une aide financière allant jusqu’à 30 000 $ pour une transition verte.

Le cabinet d’avocats Cain Lamarre, situé à Saguenay, figure parmi les organisations ayant déposé un projet et obtenu une subvention. Une entreprise du Lac-Saint-Jean, Bioserres y figure également, avec son projet d’induction géothermique.

Le CQDD prévoit d’ici la fin octobre annoncer la liste des entreprises ainsi que le montant qu’elles ont reçu.

Projets écoresponsables

Les différents projets que peuvent proposer les entreprises sont vastes. Afin d’être admissibles au Fonds Écoleader, elles peuvent notamment envisager de créer des politiques de développement durable, des chartes ou des lois pour de l’approvisionnement responsable, comptabiliser les émissions de gaz à effets de serre pour leur réduction, concevoir des emballages de produits écologiques ou encore mesurer l’efficacité énergétique de l’organisation.

« Les pratiques d’affaires écoresponsables et les technologies propres sont des actions à fort potentiel de développement pour les organisations. Grâce au Fonds Écoleader, elles pourraient bénéficier de ressources et de financement leur permettant d’aller encore plus loin », soutient l’agent du Fonds Écoleader Felipe Soto.

Par la suite, lorsque les entreprises obtiennent le financement, celles-ci sont accompagnées dans leurs démarches par des experts dans le but de faciliter leur transition écologique et d’augmenter leur performance économique.

Avantage régional

Selon Nicolas Gagnon, directeur général du CQDD, le Saguenay-Lac-Saint-Jean bénéficie grandement du fait que le siège social de l’organisme gouvernemental se trouve à Alma.

« Il y a très peu d’organisations au Québec ayant un mandat national dont le siège social n’est pas à Québec ou à Montréal. Nous, on anime ce réseau, on s’occupe du programme de formation continue, nous avons des agents à Montréal, Laval, en Montérégie, aux Îles-de-la-Madelaine et sur la Côte-Nord. Nous avons le mandat de mettre en valeur l’offre de financement dédié aux entreprises partout au Québec », fait-il valoir.

De 2020 à 2023, le Fonds Écoleader versera à l’échelle du Québec 18,5 M$ à des entreprises qui déposeront des projets dans le but d’adopter des pratiques écoresponsables.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires