Investissement de 500 000 $ : L’ancien Jos Bonka devient… Évasion Péribonka!

Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Investissement de 500 000 $ : L’ancien Jos Bonka devient… Évasion Péribonka!
L’ancien Jos Bonka a été acheté par l’entrepreneur Jonathan Morel, président de Construction Innovation Jonat.

Le relais de motoneige Jos Bonka qui a fermé ses portes en décembre 2019 a été acheté par Construction Innovation Jonat. L’entreprise va le transformer en centre de villégiature comprenant deux chalets locatifs quatre saisons et un espace de camping pouvant accueillir une trentaine de motorisés.

Le promoteur Jonathan Morel prévoit investir 500 000 $ pour l’ensemble du projet nommé Évasion Péribonka. Si la région se retrouve en zone orange, le restaurant ouvrira à temps pour la saison de motoneige à la mi-décembre. Il ne reste que le permis d’alcool à obtenir. L’embauche d’une dizaine d’employés figure parmi les plans.

Toutefois, le restaurant n’est pas le but premier. Le promoteur souhaite mettre en place un centre de villégiature.

Le projet prévoit l’ajout de deux chalets locatifs, qui seront bientôt en construction. (Photo : Trium Médias – Julien B. Gauthier)

« Le but est d’offrir des chalets locatifs, un accès à l’eau et à la plage… Tout est là. Les sentiers de motoneige et de VTT arrivent dans la cour, c’est parfait. On a un débarcadère de bateau. Si le restaurant marche, tant mieux, sinon, ce n’est pas plus grave que ça. Si jamais il ne fonctionne pas, je le transformerai le bâtiment en chalet locatif », explique Jonathan Morel.

C’est un projet qu’il mijote depuis plusieurs années. Résident de longue date de l’Ascension-de-notre-Seigneur, il avait déjà prévu construire des chalets locatifs dans le secteur de la Baie Moreau. Il a toutefois décidé que le site de l’ancien Jos Bonka, acheté pour 55 000 $, était mieux situé.

« Je trouvais que l’endroit était plus accessible. Il y a un immense terrain d’environ 120 000 m² et c’est complètement indépendant. Les chalets locatifs ne seront pas mêlés à ceux des résidents, contrairement à mon projet initial. »

Audace

Jonathan Morel est conscient du risque qu’il prend. L’ancien Jos Bonka avait fermé ses portes l’an dernier en raison du peu d’achalandage. C’est notamment pourquoi il souhaite faire quelque chose de différent, plus qu’un simple relais de motoneige.

« Ça va être difficile, je ne m’en cache pas. J’ai justement changé le nom pour Évasion Péribonka, car l’ancien Jos Bonka avait fermé plus d’une fois. Le nom est brulé. Je voulais recommencer à neuf. Tourisme Alma Lac-Saint-Jean nous a bien conseillés dans ce projet » explique-t-il.

La COVID-19 n’a pas été un frein au projet, assure Jonathan Morel. Bien au contraire, il estime qu’il faut commencer à préparer l’après-pandémie. « Un jour ça va partir. Il ne faut pas arrêter nos projets ou s’empêcher de vivre. Ça ne restera pas ad vitam æternam, il faut préparer l’après », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires