L’avenir est prometteur pour Alma

Julien B. Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
L’avenir est prometteur pour Alma
La Corporation d'innovation et développement Alma - Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) a acquis le Centre de transfert en extrusion d’aluminium au coût de 2 M$. (Photo : courtoisie)

Alma est prête à devenir une chef de file pour développer l’expertise et le marché de la deuxième et troisième transformation de l’aluminium.

C’est la prétention de la Corporation d’innovation et développement Alma – Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) qui vient de faire l’acquisition du Centre de transfert en extrusion d’aluminium au coût de 2,4 M$.

Si l’industrie de l’aluminium domine la région depuis un siècle, cette histoire d’amour est loin d’être finie. « C’est le début d’un nouveau chapitre », lance Martin Belzile, directeur général de la CIDAL.

Rappelons que le 10 mars dernier, l’organisme de développement économique a acquis le Centre de transfert en extrusion d’aluminium, qui incube notamment Pexal Tecalum Canada, situé dans le Parc technologique Gabriel Fortin, auprès du Centre d’entrepreneuriat et d’essaimage de l’Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC).

« Le fait d’être propriétaire de cette installation, ça lance le signal qu’on est maintenant partie prenante du développement de la deuxième et troisième transformation de l’aluminium dans notre MRC, particulièrement au niveau d’Alma », croit-il.

Maitres chez nous

L’achat par la CIDAL du Centre de transfert en extrusion d’aluminium a aussi pour but d’inciter d’autres entreprises à venir se greffer au Parc technologique Gabriel Fortin à Alma, mis en place en 2014.

« En étant propriétaires, en gérant cet actif-là, ça pave la voie à des phases d’investissements ultérieurs, pour les prochains équipements qui vont venir se greffer à l’usine d’extrusion. Maintenant, l’actif nous appartient, il appartient à la communauté », ajoute-t-il.

Le Centre de transfert en extrusion possède une superficie d’usine de 45 000 pi² ainsi qu’une capacité de production de 12 000 tonnes par année. Grâce à une presse de 3 000 tonnes, l’usine produit des billettes de 9 pouces de diamètre et de 20 pieds de long.

L’acquisition vient également consolider une trentaine d’emplois.

En raison de la pandémie, Martin Belzile estime qu’il est toutefois difficile de prévoir un échéancier quant à l’accueil de nouvelles entreprises dans le Parc technologique.

Synergie

« Cette transaction constitue une étape à la fois logique et essentielle pour la maximisation des installations de l’usine d’extrusion ainsi que pour les phases de développement subséquentes du parc technologique. La région possède tout un écosystème autour de la transformation de l’aluminium, dont le parc aéronautique à proximité et la synergie importante à développer avec le Centre d’excellence sur les drones », a pour sa part expliqué par voie de communiqué Marc Asselin, président de la CIDAL et maire d’Alma.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires