Le Moud’ton-Noir : Un café qui ne manque pas de cachet à Desbiens

William Fradette
Le Moud’ton-Noir : Un café qui ne manque pas de cachet à Desbiens
Audrey Robertson, propriétaire du Moud’ton-Noir. (Photo : TRIUM MÉDIAS - William Fradette)

Une entrepreneure Desbienoise a officiellement ouvert les portes du Moud’ton-Noir, un café au cœur de Desbiens. La jeune femme a restauré le bâtiment vieux de 91 ans qui abritait autrefois le dépanneur Chez Isabelle.

L’édifice nonagénaire, situé à l’angle de la route 169 (rue Hébert) et de la 12e avenue à Desbiens, a subi une cure de beauté aux mains d’Audrey Robertson, qui l’a rénové de fond en comble. Cette dernière avait un souci particulier pour les matériaux réutilisés et la conservation du cachet du bâtiment.

La majeure partie du mobilier ainsi que la décoration a été recyclée, remise en état ou provient de divers endroits de la région.

« Tout a été récupéré, tout a une histoire que je peux raconter », explique Audrey Robertson, montrant les pièces d’un banc d’église transformées en comptoir et en banquette.

« Je pense qu’il y a moyen de réduire notre empreinte et d’être local, sans devoir pour autant tomber dans les clichés. Ici, on réduit les achats superflus et on encourage les gens d’ici », ajoute-t-elle.

Comme à la maison

Le deuxième étage, aménagé en Airbnb.

Le Moud’ton-Noir, qui accueillait officiellement ses premiers clients samedi dernier, sera opéré presque entièrement par madame Robertson.

« C’est comme dans ma salle à manger, c’est moi qui fais une grande partie de la nourriture que je sers, comme le pain et les muffins, le reste est régional, comme le café qui vient de la Brûlerie Marc Robitaille », confie l’entrepreneure.

L’endroit, qui peut recevoir un peu plus d’une vingtaine de personnes, s’adresse aux jeunes comme aux moins jeunes. La propriétaire compte être ouverte à longueur d’année. Elle mise sur une ambiance qui plaira aux Desbienois.

Un modèle d’affaires mixte

En marge du café, Audrey Robertson loue également une partie du bâtiment au salon de coiffure le Brin de Folie. De plus, elle a aménagé le deuxième étage de l’édifice presque centenaire en une chambre Airbnb, que les touristes en visite à Desbiens peuvent louer.

La femme d’affaires, technologue en radiologie jusqu’à jeudi dernier, a toujours eu envie de se lancer dans l’entrepreneuriat. L’idée du Moud’ton-Noir s’est matérialisée lorsqu’elle visita l’ancien dépanneur, à l’abandon depuis quelques années.

Le maire Nicolas Martel est très heureux de la venue de ce nouveau commerce, « qui répond à un besoin de la communauté », a-t-il fait valoir.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Claudine villeneuveMonique LemayBenard DumaisNicole et Clément Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Nicole et Clément
Invité
Nicole et Clément

Félicitation et bonne chance dans votre entreprise : un bon café, ça fait du bien !!!

Benard Dumais
Invité
Benard Dumais

L’audace a du génie!

Monique Lemay
Invité
Monique Lemay

C’est une excellente nouvelle! Auparavant, ce commerce était un magasin/dépanneur, comme nommait : Chez Mme. Arthur….nous prenions l’autobus chez Benoit Fortin, juste en face….dans les années 60/70. Félicitation et longue vie à ce commerce. Nous irons vous visiter.

Claudine villeneuve
Invité
Claudine villeneuve

Felicitation de ma tante cloclo soeur de ta grand mère pauline