Projet Elysis : Sylvie Beaumont s’engage pour l’agrandissement de l’usine Alma

Photo de Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Par Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Projet Elysis : Sylvie Beaumont s’engage pour l’agrandissement de l’usine Alma
Si elle est élue, la candidate à la maire d'Alma Sylvie Beaumont s'engage à y présenter une série de spectacles minimalistes gratuits dès l’été 2022. (Photo : Trium Médias - Yohann Harvey Simard)

Avec l’arrivée d’Elysis, la candidate à la mairie d’Alma, Sylvie Beaumont, veut mettre les bouchées doubles pour que l’aluminerie Alma puisse aller de l’avant pour sa phase 2.

« Toutes les conditions sont réunies pour que Rio Tinto annonce la phase 2 de l’Usine Alma avec la nouvelle technologie Elysis qui permettra de produire de l’aluminium sans aucune émission de GES », a fait valoir la candidate.

Selon elle, les installations de l’usine d’Alma sont à la fine pointe de la technologie et que le climat de travail y est excellent. Le prix de record l’aluminium à la tonne (3 000$ US) est aussi une opportunité pour mettre en branle le projet d’agrandissement.

Avantages

Sylvie Beaumont rappelle qu’Alma a l’un des plus bas taux de taxation pour les entreprises au Québec et que sa qualité de vie est excellente. « Alma avec son niveau de taxe très avantageux , sa qualité de vie,  la qualité de sa main-d’œuvre et de sa communauté d’affaires, est vraiment bien positionnée pour accueillir de nouveaux investissements », ajoute-t-elle.

Elle souhaite notamment que les équipementiers et les fournisseurs de Rio Tinto de la municipalité puissent bénéficier des retombées économiques de la technologie Elysis. Elle mettra donc en place des mesures de soutien et d’accompagnement aux entreprises.

Rappelons que le projet Elysis vise à produire des anodes inertes à longue durée de vie, permettant la réduction des GES. La technologie devrait être commercialisée d’ici 2024.

Culture

Dans un tout autre ordre d’idées, Sylvie Beaumont s’engage aussi pour dynamiser le Parc Falaise. Elle souhaite notamment y voir des spectacles de musique à petit déploiement et des expositions artistiques.

« On doit respecter la quiétude des lieux, insiste-t-elle. En fait, ce sont les gens d’Alma, qui fréquentent ce parc depuis des mois, qui m’ont inspirés de projet. Ce que je vois au parc Falaise, ce sont des marcheurs, des familles, des cyclistes qui prennent plaisir à fréquenter cet espace vert en plein cœur de la ville. Les loisirs y sont présents, je veux qu’ils y côtoient la culture », a-t-elle conclu.

Partager cet article