Toiturex : 1 M$ pour centraliser trois commerces

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Toiturex : 1 M$ pour centraliser trois commerces

C’est tout près de 1 M$ qui est investi par l’entreprise Toiturex dans la rénovation de son commerce, sur la rue Melançon à Saint-Bruno. L’ensemble des travaux permettra de centraliser tous les services au même endroit.

« On est aussi propriétaires de Cabanon du Lac et de Latulippe Portes et fenêtres. Ça faisait un bon moment qu’on voulait rassembler tout ça au même endroit, mais on manquait d’espace, donc on refait le bâtiment », commente le copropriétaire, Maxime Latulippe.

Il est toutefois important de mentionner que c’est le bureau des ventes de Cabanon du Lac qui déménagera aux nouveaux locaux. Le commerce situé sur la rue Saint-Alphonse ne changera pas d’adresse.

Pour procéder aux travaux, qui ont débutés le 23 avril dernier, la bâtisse de Toiturex a complètement été rasée. Seules les fondations ont été conservées.

L’ensemble du rez-de-chaussée a la même superficie qu’avant, soit de 28×40 pieds carrés, mais c’est avec l’ajoute d’un étage que l’édifice s’est agrandi.

« Avec l’architecture que nous avons faite, qui donne au commerce la forme d’un  T  rappelant ainsi Toiturex, ça nous permet d’avoir un espace plus grand en haut, soit de 60×28 pieds carrés », indique Maxime Latulippe.

Il fait d’ailleurs remarquer qu’à l’étage, aucun plafond n’a été fait, laissant paraître les poutres.

« Comme ça, les clients peuvent voir à quoi ressemble notre travail », ajoute-t-il.

Attirer le public

En procédant à ces rénovations et à cette centralisation des trois compagnies sous le même toit, les copropriétaires souhaitent attirer la clientèle.

De plus, ils veulent se positionner comme les leaders dans la région dans leurs trois divisions.

« Je suis sûr aussi que ça va arriver, on a tout au même endroit. On est donc capable de vendre tout ce dont le client a besoin, il n’aura pas à aller voir à trois ou quatre autres places », laisse entendre Claude Latulippe.

Main-d’œuvre

Également, cette centralisation permettra au commerce de combler le manque de main-d’œuvre qui fait rage depuis quelques années.

« En réunissant tout au même endroit, les employés vont être formés pour chacun des départements et ils seront capables de répondre à trois types de clientèle à la fois », explique Maxime.

Les copropriétaires Claude, Jean-François, Maxime et Pascal Latulippe.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marjolaine Harvey Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marjolaine Harvey
Invité
Marjolaine Harvey

J’adore architecture tellement beau félicitations. Bonne continuité.