Transcol voit grand à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Transcol voit grand à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix
Claude Hubert et Alain Corneau sont les deux copropriétaires de Transcol, qu’ils ont lancé en 1994. (Photo : Trium Médias – Julien B. Gauthier)

L’entreprise de transport et d’entreposage Transcol a maintenant un pied à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Elle a récemment acheté les installations et le terrain de l’ancienne entreprise Transport Jean-Marie Bernier afin de se positionner stratégiquement pour de nouveaux clients.

« Se positionner dans un endroit central comme Métabetchouan-Lac-à-la-Croix nous permettrait d’attirer des entreprises comme des papetières de la région pour y entreposer leur matériel. Le CIUSSS a déjà mentionné qu’il souhaitait un lieu central pour y entreposer divers produits pour les hôpitaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce sont des idées qui nous trottent dans la tête. Acquérir ce terrain, c’est un investissement », explique Claude Hubert, copropriétaire de Transcol.

L’entreprise, qui emploie actuellement 140 personnes, pourrait également procéder à des embauches si de nouveaux contrats de transport et d’entreposage sont signés.

« Dans notre développement d’affaires, on pourrait bâtir quelque chose de plus grand. On veut voir s’il y a des gens intéressés à un méga projet d’entreposage d’une superficie de 100 000 pi². Ça existe à Québec ou Montréal, mais pas encore dans la région. Notre grand terrain nous donne cette opportunité. »

Développement

L’entreprise fondée en 1994 est sur une véritable lancée. Son terminal principal et son siège social se situent à Jonquière, mais elle a en a ouvert d’autres à Baie-Comeau, Sept-Îles et Chibougamau au cours des dernières années. Elle possède également son propre garage mécanique à Jonquière pour l’entretien de sa flotte de 200 unités : 50 tracteurs, 45 camions 26 pieds et 105 remorques.

Transcol travaille également en partenariat avec plusieurs projets miniers du Nord-du-Québec, tels que les mines Stornoway, Éléonore et Troïlus.

L’entreprise a récemment investi 150 000 $ dans la mise à niveau de parc informatique. Chaque chauffeur étant muni d’une tablette, l’utilisation du papier est maintenant réduite, diminuant le risque d’erreur et le temps accordé à la paperasse.

Beaucoup d’espace

Le montant de la transaction ne peut être dévoilé, mais il est question de quelques centaines de milliers de dollars. Depuis 2018, Transcol louait déjà les installations de Jean-Marie Bernier avec promesse d’achat.

Sur l’immense terrain de 280 000 pi² se trouvent deux bâtiments, un bureau de 1800 pi² et un entrepôt de 20 000 pi². Elle pourrait également y construire un méga entrepôt si la demande y est.

Quelques entreprises telles que la Voie Maltée et la mine Niobec font déjà affaire avec Transcol pour y entreposer des canettes, des moteurs et des lubrifiants.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires