Élections municipales 2021 : Jocelyn Fradette tenté par la mairie d’Alma

Yohann Harvey Simard
Élections municipales 2021 : Jocelyn Fradette tenté par la mairie d’Alma
(Photo : Archives)

Conseiller municipal depuis 16 ans, Jocelyn Fradette songe maintenant à faire le saut dans la course à la mairie d’Alma.

« Depuis que je suis là, j’ai toujours été transparent par rapport à mes intérêts pour la mairie. Disons que personne ne va être surpris si je me présente! C’était surtout de trouver le bon moment pour me lancer », dit-il.

Or, le désistement de l’ancien maire de Desbiens Nicolas Martel semble avoir précipité la réflexion de l’échevin du district Iles-Maligne-Albert-Naud.

« Lors de sa sortie médiatique, Nicolas m’a nommé lorsqu’on lui a demandé s’il voyait quelqu’un prendre sa place. Il s’est dit que trois ans après ma campagne au fédéral, le moment était peut-être venu. C’est vraiment ça qui a ouvert la porte et qui m’a amené à y réfléchir. »

Par ailleurs, Jocelyn Fradette estime que les circonstances sont favorables à sa candidature, notamment du fait que son district peut maintenant compter sur une relève, soit les candidats Camille Larouche et Louis Leclerc.

« Lors des autres campagnes, ça ne bougeait pas beaucoup à la Ville, c’était le statu quo. Et puis à 52 ans, ce serait peut-être le bon moment, parce que quand le train passe, il passe seulement aux quatre ans! »

Un retour

Rappelons que Jocelyn Fradette avait été défait à titre de candidat conservateur dans la circonscription de Lac-Saint-Jean lors des élections fédérales de 2019. Il avait ensuite convenu qu’il ne se présenterait pas au palier municipal, se disant éprouvé par les 11 mois de campagne qu’il venait tout juste de mener.

« J’en avais mangé beaucoup de la politique. C’est une grande circonscription. Alors j’avais dit à Sylvie Beaumont et Nicolas Martel que j’allais passer mon tour. »

Qu’à cela ne tienne, Jocelyn Fradette pourrait bien affronter sa consœur Sylvie Beaumont en novembre prochain.

« Il me reste quelques semaines pour aller valider mes appuis », dit-il en précisant qu’il déposera sa candidature, ou non, peu après les élections fédérales.

À l’écoute

Advenant qu’il se présente, Jocelyn Fradette conclut en disant qu’il mènera une campagne d’écoute plus que d’idées.

« Pour avoir connu les trois paliers de gouvernement, je sais que c’est au municipal qu’on est le plus proche des citoyens. Je veux les écouter et m’occuper de leurs demandes, parce que quand les citoyens nous appellent, 9 fois sur 10 ils ont de bonnes idées. »

 

Partager cet article