Emy Dallaire: cap sur le championnat canadien

Emy Dallaire: cap sur le championnat canadien

Monter sur la plus haute marche de podium, lors du championnat canadien, fait partie des objectifs de la boxeuse Emy Dallaire.

Crédit photo : Courtoisie

Déménagée à Montréal depuis quelques semaines, la boxeuse originaire d’Alma, Emy Dallaire, entame la saison en vue de décrocher la première place au Championnat canadien de boxe, qui se tiendra en Alberta, en avril prochain.

Sous les conseils de l’expérimenté Stéphan Larouche, Emy Dallaire a débuté ses études collégiales, tout en maintenant un haut degré d’entraînement.

«C’était le choix à faire pour elle parce qu’elle souhaitait s’entraîner et avoir plus de combats avec des filles du même calibre qu’elle», a souligné son père et entraîneur, Maxime Dallaire.

Ses yeux d’entraîneur ont toujours vu en elle ses grandes capacités à s’entraîner et à mener à terme les projets qu’elle a en tête.

Détrôner la première

«Elle a toujours été une athlète exceptionnelle. C’est un peu délicat de le dire parce que c’est ma fille», souligne celui qui a changé radicalement de mode de vie, pour pouvoir l’accompagner dans ces projets de boxe.

Au cours des deux dernières années, la jeune fille a toujours décroché la deuxième place au championnat canadien.

«Son objectif est vraiment de détrôner la Canadienne qui gagne depuis deux ans. Il y a aussi les Gants dorés dans trois semaines et après les fêtes, le Défi des champions qui sert de qualification pour le [championnat] canadien.»

La jeune femme est actuellement en période de perte de poids. Elle vise atteindre les 112 livres, un objectif relativement ambitieux, alors qu’elle faite actuellement osciller la balance à 120 livres.

«Cet été elle a pris un peu de muscles lors de ses entraînements dans l’armée. Peut-être que nous devrons l’inscrire dans une catégorie un peu plus haute», explique Maxime Dallaire, en précisant que son rythme de vie d’étudiante au collège a modifié ses habitudes alimentaires.

«Elle soupe plus tard le soir et il semblerait que son métabolisme réagisse à ça, différemment que par le passé.»

Emy Dallaire a donné une clinique d’entraînement de style militaire, lors d’un récent passage à Alma.

Philippe Rodrigue

Parmi les autres athlètes de l’Académie de boxe Le Pugiliste, soulignons le retour de Philippe Rodrigue, 14 ans.

«Il a déjà huit combats à sa fiche, la majorité des victoires. Il était en dehors du circuit depuis un ou an ou deux. Son objectif sera de participer aux Jeux du Québec», précise Maxime Dallaire.

Poster un Commentaire

avatar