Peut-être la dernière traversée pour Sabryna Lavoie?

Peut-être la dernière traversée pour Sabryna Lavoie?

Au cours des dernières années, Sabryna Lavoie a obtenu une superbe 4e position à la Traversée internationale du lac St-Jean.

Crédit photo : Photo Courtoisie

La nageuse en eau libre, originaire d’Alma, Sabryna Lavoie, participera à la fin de juillet à sa sixième traversée du lac Saint-Jean. Comme elle en sera à sa dernière année à l’université, peut-être elle en sera-t-elle aussi à sa dernière année de compétition.

L’étudiante au baccalauréat en sciences géomatiques y va au jour le jour et se donne le temps de bien compléter la présente saison, avant de prendre une décision sur son avenir. L’issue de sa compétition préférée lui donnera peut-être sa réponse.

«Si, par exemple, ça se déroule bien, peut-être que je vais avoir envie de quitter sur une bonne note. Et si je ne suis pas en mesure de réaliser une bonne course, je vais avoir envie d’en faire une dernière.»

Au cours des dernières années, son meilleur résultat a été une 4e position. La liste des nageuses présentes n’étant pas encore sortie, elle ne peut prédire un classement. Cela dépend aussi de l’obligation ou non de porter une combinaison.

« Moi je ne me sens pas à l’aise avec ça, alors c’est certain que je serais pénalisée.»

La sympathique jeune fille vient tout juste d’obtenir sa plus belle performance de l’année, en remportant le 5 km, lors du Championnat provincial de natation, qui avait lieu à Shawinigan.

«Je suis partie et personne n’a été capable de me suivre. Comme je n’ai pas vu les résultats, je ne sais pas de combien j’ai devancé les autres, par contre. Je me doutais que j’avais des chances de gagner, car je connaissais un peu les autres nageuses», indique la jeune femme, qui aime toujours faire des distances plus courtes, qu’elle considère comme de bons entraînements.

Sabryna Lavoie a connu un superbe début de saison avec une première participation aux Championnats de France en eau libre, au mois de mai, en compagnie d’un groupe de dix nageurs, formés par la Fédération de natation du Québec.

«Nous étions 100 au départ. C’était quelque chose!», s’est exclamé la nageuse, qui a aussi complété un 10 km aux Iles Caïman.

Poster un Commentaire

avatar