Décès d'un bébé : une chute à vélo ou une autre cause?

Décès d'un bébé : une chute à vélo ou une autre cause?
ourson

FAITS DIVERS. L’enquête ouverte par les policiers de la Sûreté du Québec concernant la mort d’un bébé ferait référence à un accident qui s’est produit dans le secteur Alma, le 22 juin dernier.

Selon les informations obtenues par TC Media, le bébé de 23 mois aurait fait une chute alors qu’il se trouvait sur un vélo. Conduit d’urgence à l’hôpital d’Alma, il est décédé le lendemain 23 juin. Cependant, l’autopsie aurait démontré que la chute à vélo ne serait pas nécessairement à l’origine du décès de l’enfant.

Le porte-parole de la Sûreté du Québec, Jean Tremblay, demeure réservé dans ses commentaires. Il confirme que l’enquête actuellement menée par la SQ porte sur ce dossier qui s’est produit à Alma.

« Les personnes responsables de l’enfant ne sont pas d’Alma, mais ils sont allés à l’hôpital local suite à l’accident », a-t-il confirmé.

« L’enquête doit déterminer précisément la cause du décès. Il y a bel et bien eu chute à vélo la veille et le décès le lendemain. Mais les médecins ont vu autre chose et les enquêteurs regardent s’il s’agit d’un cas de mort accidentelle ou un cas de maltraitance. Je n’en dirai pas plus », s’est limité à préciser Jean Tremblay.

Un lien avec l’enquête de la DPJ?

Cette affaire pourrait donc être reliée à l’enquête demandée par la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois.

La semaine dernière, Mme Charlebois a ordonné qu’une enquête soit réalisée quant au travail effectué par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), à la suite du décès d’un bambin. Celui-ci était connu de la DPJ.

L’enquête exigée par la ministre permettra, d’une part, d’évaluer si toutes les mesures de protection possibles pour assurer la sécurité de cet enfant ont été prises par la Direction de la protection de la jeunesse dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ensuite, la ministre a décrété une seconde enquête qui sera réalisée par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse sur les services rendus par la DPJ au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il sera question, notamment, de l’analyse des mécanismes de prise de décision, de l’encadrement et de la formation des intervenants ainsi que des outils cliniques dont ceux-ci disposent pour réaliser leur mandat.

À LIRE ÉGALEMENT

Deux enquêtes déclenchées sur la DPJ

Partager cet article