Le magasin Sports DRC d'Alma se reloge rapidement

Le magasin Sports DRC d'Alma se reloge rapidement
Le bâtiment loué par Sports DRC abritait autrefois l’entreprise Les Pros de la culasse. Il est situé juste aux coins des rues de l’Industrie et de l’Énergie

Dans quelques jours, le magasin Sports DRC d’Alma, concessionnaire Bombardier, sera réinstallé temporairement dans un édifice commercial vacant, au 1600, rue de l’Énergie, dans le parc industriel Sud, juste derrière le garage Alma Ford. Quant au violent incendie qui s’est déclaré vendredi midi dans la section mécanique du magasin, les dommages devraient friser les 3 millions $ alors que l’entreprise avait atteint son maximum en matière d’inventaire en prévision des mois d’octobre, novembre et décembre qui sont extrêmement intenses dans ce genre de commerce.

Le bâtiment loué par Sports DRC abritait autrefois l’entreprise Les Pros de la culasse. Il est situé juste aux coins des rues de l’Industrie et de l’Énergie et offrira une surface adéquate pour une petite salle de montre. Quant à l’entrepôt, il deviendra le garage d’entretien des véhicules.

 

Une entreprise spécialisée devrait mettre en place dans les prochaines heures des enclos extérieurs pour l’entreposage des véhicules, bateaux, motoneiges, VTT et autres. Tous les véhicules seront transférés à cet endroit dès que ce travail sera effectué. « Donnez-nous sept ou huit jours, et dans nos locaux temporaires, on va reprendre nos activités et être en mesure d’offrir à notre clientèle une salle de montre ainsi qu’un atelier mécanique pour assurer le suivi et l’entretien des véhicules de nos clients. On risque de passer l’hiver à cet endroit en attendant la reconstruction de nos locaux de l’Avenue du Pont. Ce que l’on a devant nous (en regardant les ruines de son entreprise), c’est une perte totale », a mentionné lundi en entrevue Chantal Boudreault, propriétaire du commerce.

 

Sur l’origine de l’incendie, Chantal Boudreault n’en sait pas plus si ce n’est que le feu a pris naissance dans la section de l’atelier d’entretien.

 

Questionné sur les pertes, Chantal Boudreault a rappelé que son commerce était plein en prévision de la saison hivernale.

 

Sans entrer dans les détails, il estime que juste en vêtements et en pièces, il y en avait pour plus de 800 000 $. Il parle également de pertes de plus de 250 000 $ en équipements motorisés, de 50 000 $ en moteurs de bateau et plus de 50 000 $ de motos.

Incendie majeur

Vendredi, vers 12 h 30, alors que tous les employés étaient partis pour le dîner, l’alarme incendie a retenti à la Caserne d’Alma.

 

Malgré une intervention rapide des pompiers d’Alma, secondés par ceux de la Régie Sud, Caserne #23 de St-Bruno, le bâtiment est une perte totale mais on a réussi à sortir une bonne partie de la comptabilité ainsi que les véhicules qui étaient dans la salle de démonstration.

 

Plus de 40 pompiers, avec l’aide du camion échelle de Ville d’Alma, ont combattu le très violent incendie.

 

Le bâtiment de Sports DRC était constitué de trois sections. La partie avant abritait la salle de montre et les bureaux des vendeurs, la section mécanique au centre et une partie entrepôt en arrière.

 

La présence de plusieurs véhicules dans la bâtisse (motoneige, VTT, moteurs hors bord et leurs réservoirs d’essence) ont rapidement alimenté l’incendie.

 

Très rapidement, c’est la partie entrepôt qui a laissé monter à une cinquantaine de pieds dans les airs des colonnes de feu dégageant une épaisse fumée noire en raison de la présence de matières plastiques.

 

Les pompiers ont concentré leurs efforts sur la section mécanique, au centre du bâtiment. Ainsi, ils ont pu créer une barrière.

 

Dès ce moment, on a brisé les vitres de la salle de montre et pompiers et employés du commerce ont rapidement sorti à l’extérieur les motos, VTT, motoneiges et moteurs hors-bords. Certains de ces équipements ont subi quelques dommages en raison d’une chaleur intense, de la fumée et de l’eau.

 

Heureusement, sur la majorité des véhicules, la clef de contact était en place, ce qui a grandement facilité la sortie des véhicules avec leur propre force motrice. Également, la section des archives et de l’administration du commerce a été épargnée en grande partie par le feu et l’on a pu sauver dossier clients, factures et nombre de documents essentiels au commerce.

 

Cet incendie majeur est survenu le jour même de l’ouverture de la Semaine de prévention des incendies.

Partager cet article