Mathieu Lavoie doit répondre à trois accusations: tentative de meurtre, voies de fait graves et bris de probation

Mathieu Lavoie doit répondre à trois accusations: tentative de meurtre, voies de fait graves et bris de probation
Me Amélie Gilbert

Mathieu Lavoie, un multirécidiviste de 27 ans d’Alma a formellement été accuséau palais de Justice d’Alma de tentative de meurtre, voies de fait graves et bris de probation en rapport avec des événements survenus dimanche soir dernier, au centre-villle d’Alma. Mathieu Lavoie aurait alors utilisé un briquet pour transformer une bonbonne aérosol en lance-flamme pour ensuite asperger la victime qui a subi de graves brûlures, le blessant, le mutilant et le défigurant, mettant ainsi sa vie en danger.

À l’issue de sa comparution au Palais de justice d’Alma devant le Juge Jean Hudon de la Cour criminelle, il est retourné en prison et sera de retour mardi prochain pour une divulgation complémentaire de la preuve.

Me Amélie Gilbert, substitut du procureur de la Couronne a également demandé et obtenu sur le champ une interdiction totale de la part de Mathieu Lavoie de tenter de communiquer de quelque façon que ce soit avec la victime et un groupe de cinq témoins qui étaient présents lors des événements.

L’avocat de Mathieu Lavoie, Me Charles Cantin, ne s’est pas opposé aux procédures et donnera suite mardi prochain, lors du dévoilement totale de la preuve.

Il y a à peine deux semaines, ce même Mathieu Lavoie a fait la manchette alors qu’il avait été intercepté par les policiers de la Sûreté du Québec alors qu’il se trouvait dans la rivière Petite-Décharge, au centre-ville, où il avait l’intention de faire sauter la fontaine du souvenir des 100 ans de Ville d’Alma. À l’issue de cet événement, aucune plainte n’a encore été déposée contre lui.

La brève comparution d’à peine cinq minutes s’est déroulée en présence de l’accusé qui a donné son assentiment à la suite de la procédure avant de retourner derrière les barreaux.

À l’extérieur du tribunal, Me Amélie Gilbert a signifié que la suite de la preuve sera déposée mardi prochain et elle s’est refusé à commenter la façon dont les événements se sont déroulés.

Cependant, elle a signifié que Lavoie avait un lourd dossier en matière de vols, de bris d’engagements, de probation et de trafic de stupéfiants.

Quant à l’avocat de la Défense, Me Charles Cantin, il s’est montré très réservé: « C’est prématuré pour moi de parler de la cause pour des raisons légales et de confidentialités et tant que la preuve ne sera pas dévoilée au complet… J’ai parlé deux fois à mon client et certains indices me laissent croire que l’on déposera une requête la semaine prochaine, on verra », a lancé Me Cantin, laissant ainsi supposer qu’il demandera une évaluation psychiatrique de son client pour s’assurer qu’il est apte à comprendre la gravité des faits qui lui sont reprochés et des conséquences.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article