Quand les cadets tombent « pile » le jour du changement d’heure

Quand les cadets tombent « pile » le jour du changement d’heure
LORS DE LA présentation du projet

Encore une fois, la région innove. Cette fois-ci, il s’agit d’un projet qui mettra en scène les différents corps de cadets de la région qui, le 1er novembre prochain, sillonneront les rues des sept grandes municipalités de la région afin de vérifier avec les gens leurs détecteurs de fumée et leur offrir en prime une pile neuve car dans la nuit du 1er au 2 novembre on change d’heure et comme le dit le slogan populaire : on change aussi la pile de son détecteur de fumée.

C’est le Comité régional de prévention incendie (CRPI) région 02 et les ligues des cadets du Québec qui mettent en place cette campagne régionale « Les cadets et votre service de sécurité incendie tombent pile ». À l’occasion du changement d’heure, plus de 250 cadets se présenteront donc dans les foyers de sept municipalités, le samedi 1er novembre, entre 10 h et 15 h, afin de sensibiliser la population aux comportements à adopter pour prévenir les incendies.

Les cadets qui participent bénévolement à cette campagne de prévention ont au préalable suivi une formation complète d’environ six à huit heures au cours de laquelle ils en ont appris davantage notamment sur l’utilisation des avertisseurs de fumée et d’extincteur portatif, les plans d’évacuation et les dangers reliés à l’électricité. « Notre objectif est de former des agents de prévention. Nous sommes confiants que les gens qui recevront la visite des cadets le 1er novembre seront à l’écoute des conseils que ceux-ci auront à leur transmettre », souligne Jacky Piquette, président du CRPI et chef des opérations, division prévention, au Service des incendies de Ville d’Alma.

Au cours de leur visite dans des quartiers ciblés où les risques d’incendies sont plus élevés en raison de l’âge du parc des maisons, les cadets remettront un dépliant explicatif sur la sécurité en matière d’incendie, une pile 9V pour les avertisseurs de fumée gracieusement offerte par Duracell de même qu’un dépliant promotionnel des cadets.

Les services de sécurité incendie qui participent à cette grande première sont Alma, Chibougamau, Dolbeau-Mistassini, Normandin, Roberval, Saguenay et Saint-Félicien.

Sur le territoire d’Alma, c’est un total de 600 piles qui seront ainsi distribuées dans autant de résidences.

Le projet

L’idée d’associer les cadets à une campagne de sécurité a pris naissance il y a près de deux ans quand Pierre Barabey, des ligues des cadets du Québec, a écrit en ce sens au ministre de la Sécurité publique qui a accepté avec intérêt le projet.

En collaboration avec l’Association des chefs en sécurité incendie de la région, on a fait affaires avec Dominique Gravel, du Cégep de Chicoutimi, pour monter le cours spécifique s’adressant aux cadets en sécurité incendie. Ce guide des formateurs risque de faire des petits car Pierre Barabey entend étendre ce projet dans d’autres régions du Québec où l’on retrouve quelque 12 000 cadets qui pourraient participer à un projet similaire à celui en voie de réalisation au Saguenay—Lac-Saint-Jean. « Un des buts des cadets est de développer de meilleurs citoyens. Et quoi de mieux qu’un projet comme celui là pour promouvoir ce but. On ne saura jamais combien de vie a été sauvé en participant à ce programme communautaire mais même si ce n’est qu’une vie, on pourra dire mission accomplie », a lancé Pierre Barabey avec satisfaction en prenant conscience que son projet va connaître sous peu son aboutissement.

Partager cet article