Triple évasion à Québec : la police savait

Triple évasion à Québec : la police savait
Le périmètre de la prison

FAIT DIVERS. La police et des responsables du milieu carcéral étaient au courant depuis des semaines, voire des mois, que les trois évadés de la prison d’Orsainville préparaient leur coup.

Serge Pomerleau, Denis Lefebvre et Yves Denis ont fui le pénitencier de Québec par hélicoptère samedi soir.

Selon les révélations du journal Le Soleil, la Sûreté du Québec avait averti les dirigeants de la prison qu’une évasion était possible. De plus, la police savait que le fils de Denis Lefebvre, Maxime, était en mesure de piloter un avion. L’homme de 26 ans aurait suivi des cours dans une école de pilotage de Beloeil en compagnie de son père.

De plus, indique Le Soleil, Maxime Lefebvre aurait déjà séjourné dans la prison de Québec. En 2010, il avait été condamné à 50 jours de prison pour méfaits dans un hôtel de la région. Selon le quotidien, le jeune homme avait accès à la même cour où l’hélicoptère est venu chercher les trois prisonniers samedi dernier.

Rappelons que Pomerleau, Lefebvre et Denis ont été incarcérés avec la cote maximale en matière de sécurité puisqu’ils présentaient justement un haut risque d’évasion. Mais, le trio de prisonniers a présenté des requêtes devant le tribunal pour faire baisser leur cote de sécurité. Un juge a accepté leurs demandes et leurs conditions de détention ont été modifiées au début du mois d’avril.

Les trois hommes avaient été arrêtés en mars dernier dans le cadre de l’opération Écrevisse portant sur le trafic de stupéfiants. Leur procès se déroule depuis huit semaines et doit se poursuivre jusqu’en août.

Partager cet article