Vol de narcotiques: deux autres accusés comparaissent

Deux autres complices ont été arrêtés en rapport avec le vol de narcotiques commis à Hébertville le 23 décembre dernier. Martin Corriveau, 23 ans, d’Hébertville et David Munger-Desbiens, 28 ans, d’Alma, ont tous deux comparus ce mercredi au Palais de justice d’Alma pour répondre à quatre chefs d’accusations chacun en rapport avec cet événement. Ils demeureront en prison jusqu’au 17 janvier où se déroulera alors leur enquête sous caution.

Les enquêteurs du Module d’enquête régionale de la Sûreté du Québec, district Saguenay—Lac Saint-Jean ont procédé mercredi matin à l’arrestation de ces deux complices que l’on soupçonne d’être impliqués dans ce vol de narcotiques à Hébertville.

Les accusations reliées à la commission de ce crime et portées contre les deux complices sont vol qualifié, braquage d’une arme à feu, complot et utilisation d’un déguisement à des fins de commettre un acte criminel.

Martin Corriveau et David Munger-Desbiens rejoignent ainsi en prison Frédéric Simard et Cynthia Meunier-Tremblay, tous deux âgés de 26 ans et domiciliés à Métabetchouan. Ces derniers ont été appréhendés à leur domicile respectif vendredi soir dernier. Ils ont comparu au Palais de justice d’Alma afin de répondre à des accusations relatives à la commission d’un vol qualifié.

Ces deux premiers suspects sont demeurés incarcérés en attendant leur nouvelle comparution pour remise en liberté, soit le 16 janvier dans le cas de Frédéric Simard et le lendemain pour sa présumée complice.

Rappelons que c’est grâce à l’étroite collaboration du public qui a fourni des informations pertinentes que les enquêteurs du Module d’enquête de la Sûreté du Québec ont procédé à l’arrestation de ces suspects pour le vol de narcotique.

On se souviendra que ce vol qualifié de très audacieux s’était déroulé à la pharmacie Familiprix de la rue Commerciale à Hébertville, le vendredi 23 décembre dernier, vers 20 h 50.

Un homme et une femme étaient alors entrés dans la pharmacie, s’étaient immédiatement dirigés vers le comptoir des prescriptions et avaient exigé qu’on leur donne des narcotiques en menaçant une employée d’une arme de poing.

Après avoir obtenus ce qu’ils exigeaient, l’homme et la femme en question étaient repartis immédiatement. À l’extérieur, un complice les attendait à bord d’un véhicule compact. Immédiatement, le véhicule avait quitté les lieux en direction Sud, sur la route 169.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article