Invalide et atteinte d’une problématique de santé mentale : Nancy Arseneault, un modèle de réussite

Invalide et atteinte d’une problématique de santé mentale : Nancy Arseneault, un modèle de réussite

Crédit photo : Photo Trium Médias - Isabelle Tremblay

Après avoir souffert d’une dépression majeure et avoir été déclarée invalide pour des raisons médicales, une femme d’Alma a touché le fond du baril en 2011. Depuis tout ce temps, Nancy Arseneault se bat pour se reconstruire et être heureuse.

Mère de deux enfants et grand-maman sept fois, Nancy Arseneault n’est plus la même personne depuis qu’elle a accepté d’avoir de l’aide. En premier lieu, elle a dû reconnaître qu’elle souffrait d’une problématique de santé mentale.

« Prendre conscience de ma situation et avoir le courage de cogner à la porte des intervenants a été le plus grand pas vers ma guérison », témoigne la dame.

Nancy était cuisinière dans un ancien magasin à grande surface d’Alma. En 2011, elle a appris qu’elle souffrait d’une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Elle a dû arrêter de fumer et a été déclarée invalide. Elle raconte que le vase a débordé et que sa vie a basculé.

« Je me suis isolée, je ne voulais plus sortir de la maison, j’ai perdu des amies et j’ai même pensé au suicide », témoigne-t-elle. En 2012, elle a été frappée par une dépression majeure.

Aide

Malgré la peur du jugement qui l’habitait, Nancy Arseneault a accepté de recevoir de l’aide. Elle a frappé à la porte de l’organisme Le Renfort d’Alma.

« J’ai rencontré des intervenants, j’ai participé à plusieurs activités et je me suis même fait de nouvelles connaissances. Ici, on est une belle grande famille », mentionne l’Almatoise.

Elle est suivie par Le Renfort depuis qu’elle s’est retrouvée démunie face à elle-même. Au fil des ans, elle a appris à mieux se connaître, à dire non et à s’écouter. Au fil du temps, elle se découvre de nouvelles passions, comme la peinture ou le dessin.

À son rythme, elle chemine et elle grandit. « Je ne suis plus la même personne. Je suis complètement changée et je suis bien dans ma peau », se réjouit Nancy, qui souffre aussi d’un trouble alimentaire.

« J’ai décidé d’accepter de consulter pour travailler sur cette problématique et je suis consciente que je vais y parvenir en 2019. C’est un défi que je souhaite réaliser. »

Réussite

Des modèles de réussite comme le cas de Nancy Arseneault, c’est en quelque sorte la paie de toute l’équipe de Cynthia Tardif. Celle-ci a récemment été nommée à la direction générale de l’organisme Le Renfort.

En tant que coordonnatrice clinique, Kate Harvey rappelle que chaque personne dans le besoin qui fait appel aux services de la maison est prise en charge et dirigée vers les bonnes ressources.

« C’est la force de notre groupe. On dispose d’une solide expertise, mais sommes en mesure de diriger les personnes à nos différents partenaires de la communauté si besoin il y a », précise Kate Harvey.

 

Poster un Commentaire

avatar