La meilleure autonomie des batterie gonfle les ventes

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
La meilleure autonomie des batterie gonfle les ventes
Depuis 2018, on remarque une hausse du nombre de véhicules électriques vendus dans la région. (Photo : Photo Trium Médias – Louis Potvin)

La vente de véhicules électriques est en hausse au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Si lors de leur arriver en 2014, ils n’étaient que 82 sur les routes de la région, ils sont en 2020 environ 1 700 en date de septembre dernier.

Ce sont ici les chiffres avancés par le président de l’Association des Véhicules Électriques du Québec (AVÉQ), Simon-Pierre Rioux.

« La progression de 2014 à 2018 a été plutôt lente. On est passé de moins de 0,02 % des véhicules dans la région qui étaient électriques en 2014, à 0,1 % en 2018. Si je regarde attentivement la courbe, ce n’est pas fou d’imaginer qu’à la fin 2020, ce soit 2 000 véhicules électriques qui soient sur les routes de la région », indique Simon-Pierre Rioux.

Il ne cache toutefois pas que cela demeure peu élevé, mais on remarque actuellement une tendance importante depuis 2018 dans la vente de véhicules 100 % électriques.

« La hausse est bonne, je suis satisfait des chiffres que j’ai devant moi aujourd’hui. L’augmentation de la région est similaire à celle des autres régions du Québec. La courbe a bien suivi l’engouement de l’ensemble des autres consommateurs québécois. »

Le nombre de véhicules électriques qui se vend dans la région est similaire au nombre de ventes qui se font partout au Québec.

Incitatifs

Plusieurs incitatifs ont également été mis en place par les gouvernements afin de diriger les gens vers l’achat d’une voiture 100 % électrique.

Par exemple, pour un véhicule de moins de 60 000 $, le gouvernement provincial donne 8 000 $ à l’achat ou à la location. Le gouvernement fédéral lui, pour un véhicule entre 45 000 $ et 55 000 $, donne 5 000 $ à l’achat ou à la location.

Il est ainsi possible pour l’acheteur d’aller chercher jusqu’à 13 000 $ de rabais sur l’achat d’une voiture électrique.

« Il n’y a que les Volvo et les BMW qui n’ont pas droit à ce rabais, parce que leurs véhicules sont beaucoup plus dispendieux », souligne le président de l’AVÉQ.

Tesla

Les véhicules Tesla sont de plus en plus nombreux sur nos routes. Selon Simon-Pierre Rioux, Tesla a été, en quelque sorte, le catalyseur de cette révolution électrique.

« Grâce à de beaux véhicules bien pensé, agréable à conduire, sécuritaire et avec un réseau de recharge solide, Tesla a influencé de nombreux manufacturiers à améliorer tout ce qu’ils avaient à offrir aux consommateurs. Aujourd’hui, tout le monde veut copier Tesla, offrir un véhicule qui peut être mis à jour via le wifi de sa maison pour offrir de nouvelles capacités, par exemple. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *