Mairie d’Alma: les candidats sillonneront la ville cet été

Julien B. Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme localLes deux candidats annoncés pour la mairie d’Alma n’ont pas encore lancé leur campagne, mais ils seront tout de même très présents sur le terrain au cours de l’été. @RR:Nicolas Martel souligne qu’il est déjà sollicité par des citoyens pour des rencontres. « Les gens me sollicitent beaucoup pour des rencontres. Des entrepreneurs, des gens d’affaires et des organismes communautaires… on va faire ça durant l’été. Vous allez me voir! », souligne-t-il. L’ancien maire de Desbiens et nouveau résident d’Alma lancera sa campagne à la fin de l’été, possiblement en septembre. Ce qui ne l’empêchera pas d’être présent dans les rues d’Alma. « Avec les assouplissements, on va pouvoir se promener pendant l’été. Évidemment, le gros de la campagne va surtout débuter en septembre », explique celui qui a officiellement déménagé à Alma à la fin de l’année 2020. Maire de Desbiens de Desbiens de 2009 à 2020, Nicolas Martel avait notamment lorgné la mairie de Saguenay et de Roberval avant de choisir Alma. Souhaitant être maire à « temps plein », il s’agit de sa « ville d’adoption ». « Ça fait 30 ans que je suis dans le milieu d’Alma, ma conjointe demeure à Alma, mes enfants vont à l’école Saint-Pierre. J’ai toujours dit que si je continuais en politique, c’était pour le faire à temps plein. À Desbiens, c’était davantage un double emploi ». @ST:Sylvie Beaumont @RR:La conseillère municipale Sylvie Beaumont a officialisé sa candidature auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) le 22 mai dernier. Tout comme son adversaire, son lancement officiel se fera à la fin de l’été. Si elle ne souhaite pas dévoiler le contenu de son programme pour l’instant, elle soutient qu’il sera « en lien avec la relance de l’après-COVID. » « Je vais avoir quelque chose de très intéressant à présenter à la population. Moi et mon équipe travaillons ardemment là-dessus. Je me prépare depuis janvier, ça fait déjà un bon bout, mais je prends le temps de bien préparer les choses, avant tout. On ne peut pas improviser une campagne », lance-t-elle. « Je prévois être partout sur le territoire cet été. Moi et mon équipe, qui est en progression constante, nous allons aller à la rencontre des gens. Pendant ce temps, je continue d’être conseillère et à faire avancer les dossiers », ajoute celle qui est aussi directrice générale adjointe de la FADOQ Saguenay-Lac-Saint-Jean-Ungava. Il n’y a pas d’autres candidats annoncés, pour l’instant. L’ancien conseiller municipal Gino Villeneuve a jonglé avec l’idée dans les derniers mois, mais il a confirmé au <@Ri>Journal Le Lac-Saint-Jean<@$p> ne plus être intéressé.
Mairie d’Alma: les candidats sillonneront la ville cet été
Sylvie Beaumont est officiellement candidate auprès du DGEQ depuis le 21 mai. (Photo : Trium Médias - Archives)

Les deux candidats annoncés pour la mairie d’Alma n’ont pas encore lancé leur campagne, mais ils seront tout de même très présents sur le terrain au cours de l’été.

Nicolas Martel souligne qu’il est déjà sollicité par des citoyens pour des rencontres. « Les gens me sollicitent beaucoup pour des rencontres. Des entrepreneurs, des gens d’affaires et des organismes communautaires… on va faire ça durant l’été. Vous allez me voir! », souligne-t-il.

L’ancien maire de Desbiens et nouveau résident d’Alma lancera sa campagne à la fin de l’été, possiblement en septembre. Ce qui ne l’empêchera pas d’être présent dans les rues d’Alma.

« Avec les assouplissements, on va pouvoir se promener pendant l’été. Évidemment, le gros de la campagne va surtout débuter en septembre », explique celui qui a officiellement déménagé à Alma à la fin de l’année 2020.

Maire de Desbiens de Desbiens de 2009 à 2020, Nicolas Martel avait notamment lorgné la mairie de Saguenay et de Roberval avant de choisir Alma. Souhaitant être maire à « temps plein », il s’agit de sa « ville d’adoption ».

« Ça fait 30 ans que je suis dans le milieu d’Alma, ma conjointe demeure à Alma, mes enfants vont à l’école Saint-Pierre. J’ai toujours dit que si je continuais en politique, c’était pour le faire à temps plein. À Desbiens, c’était davantage un double emploi ».

L’ancien maire de Desbiens, Nicolas Martel, lancera sa campagne à la fin de l’été. Il promet toutefois d’être présent sur le terrain.

Sylvie Beaumont

La conseillère municipale Sylvie Beaumont a officialisé sa candidature auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) le 22 mai dernier. Tout comme son adversaire, son lancement officiel se fera à la fin de l’été.

Si elle ne souhaite pas dévoiler le contenu de son programme pour l’instant, elle soutient qu’il sera « en lien avec la relance de l’après-COVID. »

« Je vais avoir quelque chose de très intéressant à présenter à la population. Moi et mon équipe travaillons ardemment là-dessus. Je me prépare depuis janvier, ça fait déjà un bon bout, mais je prends le temps de bien préparer les choses, avant tout. On ne peut pas improviser une campagne », lance-t-elle.

« Je prévois être partout sur le territoire cet été. Moi et mon équipe, qui est en progression constante, nous allons aller à la rencontre des gens. Pendant ce temps, je continue d’être conseillère et à faire avancer les dossiers », ajoute celle qui est aussi directrice générale adjointe de la FADOQ Saguenay-Lac-Saint-Jean-Ungava.

Il n’y a pas d’autres candidats annoncés, pour l’instant. L’ancien conseiller municipal Gino Villeneuve a jonglé avec l’idée dans les derniers mois, mais il a confirmé au Journal Le Lac-Saint-Jean ne plus être intéressé.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires