200 000 $ en rénovations : Bergeron et Villeneuve Audioprothésistes investit dans sa communauté!

Rédaction
200 000 $ en rénovations : Bergeron et Villeneuve Audioprothésistes investit dans sa communauté!
Bergeron et Villeneuve Audioprothésistes compte trois audioprothésistes, deux audiopédagogues et trois secrétaires.

Alors que la clinique d’Alma fêtera son 25e anniversaire en 2020, de gros investissements ont été effectués afin de remettre le tout au goût du jour dans les dernières années.
En effet, ce sont 200 000 $ qui ont été investis afin de remettre l’extérieur et l’intérieur à neuf. Le propriétaire de la clinique a en plus acquérit le bâtiment derrière la clinique, afin de le démolir et en faire un plus grand stationnement.
Gino Villeneuve avoue être heureux de la bonne réputation de sa clinique auprès de sa clientèle. «Nous sommes là pour les besoins des clients. On offre un service à la hauteur de leurs attentes. On veut que les clients sortent d’ici avec une meilleure qualité de vie», souligne M. Villeneuve.

Investissement de sa personne

En plus d’investir dans son commerce, Gino Villeneuve a également toujours investit de son temps dans la communauté.
Que ce soit ses huit années au sein du conseil municipal ou les 11 ans qu’il a passé dans l’organisation de Festirame, M. Villeneuve est généreux de son temps également!
Il a pris une petite pause d’implication au courant de la dernière année mais avoue ne pas fermer la porte à s’impliquer à nouveau dans une ou l’autre des organisations qui l’ont approché depuis.
Il faut dire que Gino Villeneuve agit également à titre de Syndic de son ordre professionnel, l’Ordre des audioprothésistes du Québec, depuis maintenant
7 ans. Un rôle qui n’est pas toujours facile mais qui lui tient également à cœur.
Ce rôle consiste à agir comme protecteur du public puisqu’il s’assure de l’intégrité de ses collègues lorsqu’une plainte est formulée contre l’un d’entre eux.

Dépistage auditif

La clinique Bergeron Villeneuve Audioprothésistes offre le service de dépistage auditif. C’est le moyen rapide de vérifier si l’audioprothèses est nécessaire.
De plus, Bergeron Villeneuve Audioprothésistes collabore étroitement avec d’autres professionnels de la santé auditive alors que l’on retrouve sous un même toit (mais indépendant), des oto-rhino-laryngologistes et des audiologistes afin d’assurer à la clientèle d’avoir une audition claire et normale. Un programme d’achat sans tracas est également offert qui rend le tout beaucoup plus accessible à tous les budgets.

Audioprothèses

La perte d’audition n’est plus un tabou comme elle pouvait l’être il y a quelques années. Aujourd’hui, porter un appareil auditif, ce n’est pas pire que de porter des lunettes, souligne l’audioprothésiste.
L’audioprothèse ne cesse de s’améliorer selon Gino Villeneuve et ainsi de rendre la vie plus facile aux personnes qui souffrent d’une perte d’audition.
«La technologie ne cesse d’évoluer et est deve­nue sans limite», mentionne M. Villeneuve. C’est peu dire alors que certains appareils sont maintenant dotés de la
technologie bluetooth (sans fil).
Que ce soit pour communiquer avec votre téléphone maison, téléphone mobile, votre télévision, votre lecteur MP3, iPhone, iPod, la connectivité se fait directement dans les aides auditives.
Entendez directement la conversation de votre téléphone intelligent dans vos appareils auditifs. Écoutez un film à la télévision à l’aide de la technologie Bluetooth directement dans vos appareils auditifs. Un son confortable sans bruit ambiant.
En outre, l’évolution de cette technologie n’est pas terminée alors que les recherches actuelles visent des technologies qui ne verront pas le jour avant au moins cinq ans, précise M. Villeneuve.
Originaire du Lac-Saint-Jean, Gino Villeneuve est tombé dans l’audio­prothèse en raison d’un voisin qui travaillait dans le domaine. Ayant toujours voulu être présent pour sa communauté, il avait trouvé sa voie en travaillant auprès d’une clientèle merveilleuse selon ses dires, les personnes âgées.
Après s’être expatrié pour trois années d’études au Cégep de Rosemont,M. Villeneuve ouvre de nombreuses cliniques avec un partenaire, d’abord autour du Lac Saint-Jean et par la suite ailleurs au Québec.
Aujourd’hui, il n’a conservé que deux cliniques, soit celle d’Alma, situé au 145 avenue Bégin à Alma et une autre à Jonquière, sur le boulevard Harvey. L’ouverture de cette dernière clinique remonte à un peu plus d’un an, en janvier 2018.
M. Villeneuve ajoute qu’ils ont la chance que l’équipe de Bergeron Villeneuve audioprothésistes soit composée uniquement de personnes originaires de Lac-Saint-Jean-Est. Elle compte d’ailleurs trois audioprothésistes,
deux audiopédagogues et trois secrétaires.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des