ALCOOL AU VOLANT : SANCTIONS ET MOYENS DE DÉFENSE

ALCOOL AU VOLANT : SANCTIONS ET MOYENS DE DÉFENSE

Être aperçu avec un verre à la main tout en conduisant représente un flagrant délit, passible de sévères sanctions, pouvant aller jusqu’à la peine d’emprisonnement. Seulement, il existe quelques moyens de défense pour les personnes ayant fait fi des lois sur l’alcool au volant. De ce fait, il conviendrait assurément de faire appel à un avocat d’alcool au volant. Mais pourquoi? Surtout, quelles sont les sanctions possibles?

C’est quoi un avocat?

 L’avocat, peu importe la personne qu’il représente, est un juriste dont la mission est d’assister et de défendre en justice son client, dans le but de faire respecter les droits de ce dernier. Ses nombreuses qualités, telles que son professionnalisme, sa rigueur et sa droiture font de l’avocat une assurance pour son client, qui sait que quelqu’un ira jusqu’au bout pour défendre sa cause.

Mais en quoi un avocat peut-il aider une personne ayant été arrêtée pour alcool au volant? Surtout, quelles sont les sanctions possibles?

Les principales sanctions

 Une personne se faisant arrêter pour conduite avec de l’alcool au volant peut encourir de lourdes sanctions, allant jusqu’à l’emprisonnement. La valeur des sanctions dépend du taux d’alcool présent dans le sang (taux supérieur à 80 mg) au moment de l’arrestation, le taux de récidive (s’il s’agit de la deuxième, troisième fois que cela arrive) et l’obéissance face au corps policier au moment de l’arrestation.

Si déclaré coupable, le conducteur fautif peut se retrouver à devoir payer une amende très salée, voir un casier judiciaire à son nom, une interdiction de conduire et l’obligation de posséder un antidémarreur éthylométrique pour un certain temps. En cas de récidive, les sanctions seront beaucoup plus sévères, pouvant passer d’une peine d’emprisonnement à l’obligation de posséder l’antidémarreur à vie.

Quels sont les moyens de défense?

 Suite à une annonce de comparution au tribunal pour alcool au volant, l’avocat s’y spécialisant fera tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir un verdict d’acquittement. Par exemple, il mènera une enquête auprès des policiers impliqués dans l’affaire. L’avocat d’alcool au volant vérifiera en fait si toutes les preuves amassées par les policiers au moment de l’arrestation ont été effectuées de façon légale et conforme aux procédures habituelles. Par exemple, l’une des procédures consiste à la mesure du taux d’alcoolémie dans le sang du suspect. Pour ce faire, pour que ce soit valide, il faut prélever au moins deux échantillons d’haleine, à 15 minutes d’intervalle.

En fait, l’avocat criminaliste usera de diverses stratégies pour la défense de son client. Il veille à représenter les intérêts de ce dernier en tentant de trouver la moindre faille dans la procédure policière, question d’obtenir de plus faibles sanctions, ou un verdict d’acquittement. Il vérifie également si l’entièreté des droits de la Charte des droits et libertés a été respectée.

L’avocat d’alcool au volant, une valeur sûre

Pour éviter de lourdes sanctions résultant d’une prise d’alcool au volant, pouvant aller jusqu’à la création d’un casier judiciaire, il est absolument primordial de ne pas conduire lorsque son taux d’alcoolémie dans le sang dépasse la limite permise. Or, si cela survient, il est fortement recommandé de faire appel à un avocat d’alcool au volant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires