La médecine esthétique, pourquoi faire?

Par redaction1
La médecine esthétique, pourquoi faire?

Décriée dans un premier temps, la médecine esthétique s’est démocratisée au fil des années au point d’être utilisée par des personnes de différentes couches sociales. Quelles en sont les raisons et est-ce réellement efficace?

Des raisons diverses

Lors de son apparition dans la société de consommation dans les années 90, la médecine esthétique avait pour but premier de lutter contre le vieillissement. Injections, crèmes et épilations font partie du panel de base. Aujourd’hui, les patients sont prêts à beaucoup plus afin de modifier leur corps pour paraître plus beaux. En plus des rides, ces personnes sont prêtes à modifier le nez, la bouche, les seins ou les fesses. Ces décisions sont d’ailleurs prises par des personnes de plus en plus jeunes. Et pour cause, les experts assurent que le résultat d’une opération esthétique semble davantage naturel lorsque celle-ci intervient tôt. En étudiant la faiblesse de certaines zones du visage, les traitements aident à les renforcer pour éviter que le temps aggrave ces irrégularités.

Pour recourir à la médecine esthétique, les patients peuvent partir d’une simple raison superficielle comme un nez jugé trop gros à une question légitime de confiance en soi comme une prothèse mammaire après un cancer du sein. Les progrès dans le domaine sont tels que les interventions sont plus légères et le risque de cicatrices visibles est moins évident.

La médecine esthétique et ses moyens

Laser, peeling, botox ou encore mésothérapie… Les techniques se sont démultipliées ces dernières années afin de proposer aux patients une solution moins coûteuse avec moins de risques pour davantage de résultats. La pointe de la technologie propose aujourd’hui des procédés non invasifs, c’est-à-dire sans danger pour le corps. Ainsi, le botox est utilisé pour paralyser un muscle au lieu d’employer un procédé de comblement de vide avec de la matière pour lisser une ride. Le risque de rejet est nul.

La nouvelle génération de trentenaires est née avec la médecine esthétique et affiche un tabou moins prononcé que ses prédécesseurs. Néanmoins, une partie de cette population ne connait pas le mode de fonctionnement des opérations. Beaucoup pensent encore qu’une simple opération peut résoudre tous les problèmes alors que bien souvent, il faut suivre un traitement régulier, pas nécessairement lourd, mais demandant une certaine discipline pour constater une réelle efficacité sur le long terme. La peau est composée de différentes couches qu’il faut bien traiter parfois individuellement. Établir un programme est nécessaire pour mettre en avant ses besoins et priorités ainsi que son budget!

Des risques sont encore possibles malgré tous les progrès. La meilleure initiative à faire avant de se lancer est de bien choisir son professionnel. Certaines erreurs peuvent être commises par un praticien n’ayant pas la maîtrise totale d’une compétence. Par exemple, le traitement de l’épilation au laser peut avoir des conséquences très pénibles si le laser touche un mélanome malin… Ou bien la récente apparition sur le marché de produits n’ayant pas été testés suffisamment. Alors au lieu d’être un cobaye, fiez-vous à un médecin expérimenté!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des