Tout savoir sur les symptômes et traitements reliés au pouce

PUBLIREPORTAGE
Tout savoir sur les symptômes et traitements reliés au pouce

L’arthrose du pouce provoque de fortes douleurs et de la raideur. Sans traitement adéquat, elle peut s’aggraver, dont la déformation de la main.

Mais comment la reconnaître? Comment la traiter? Les lignes suivantes font le point sur les symptômes et les traitements de l’arthrose du pouce.

L’arthrose du pouce, qu’est-ce que c’est?

L’arthrose du pouce ou rhizarthrose désigne la détérioration progressive des cartilages des articulations à la base du pouce. On parle d’atteinte trapézométacarpienne lorsqu’il s’agit des os du poignet, appelé trapèze, et de la phalange du pouce. Il s’agit par contre du scapho-trapézien lorsque l’os du poignet et du scaphoïde est atteint.

Il n’existe jusqu’ici aucune cause précise identifiée de l’arthrose. Par contre, les facteurs à risque ont pu être identifiés, dont l’hérédité, des suites de microtraumatisme, l’alcool ou encore les activités quotidiennes nécessitant la surutilisation du pouce. Aussi, certains chercheurs estiment que la chondrocalcinose est liée à l’arthrose du pouce.

À noter que les personnes parmi les cinquantenaires sont les plus à risque de cette pathologie.

Les symptômes de la rhizarthrose

Les symptômes de l’arthrose du pouce sont variables. Généralement, elle se manifeste par une douleur assez vive au niveau du pouce, notamment lorsque la personne tient un objet dans sa main.

Le patient ne peut pas également fermer ses points en raison de la douleur et de la raideur. La rhizarthrose peut donc être handicapante pour une personne exerçant une activité manuelle. Par exemple, une couturière éprouvera de la difficulté lorsqu’elle tient une aiguille.

Par ailleurs, si le traitement de la maladie tarde, on peut constater la déformation du pouce. La colonne du pouce va prendre la forme de la lettre M. À ce moment-là, la douleur va disparaître et laisser la place à un fort enraidissement.

Traitements

Trois options s’offrent à vous pour le traitement de l’arthrose.

Dans un premier temps, il faut passer par le traitement médicamenteux. Le patient doit prendre du paracétamol et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Une infiltration de cortisone est également de mise pendant les crises de douleur. En effet, de vives douleurs peuvent survenir la nuit réveillant le patient.

Le traitement non médicamenteux de l’arthrose du pouce consiste à stabiliser l’articulation avec des prothèses. Cela va empêcher le pouce de se déformer, et le remettre en place.

La dernière option pour le traitement de la rhizarthrose est l’opération chirurgicale. Il est indispensable de passer par là lorsque les douleurs persistent malgré le traitement médicamenteux. Aussi, la chirurgie a pour avantage de guérir définitivement l’arthrose. Le risque de récidive est très faible.

Pour cela, le choix se porte sur trois types d’intervention, en fonction du stade de la maladie : l’arthroscopie, le remplacement de l’articulation et la trapézectomie. Cette dernière est la plus utilisée. Elle consiste à enlever le trapèze, le petit os responsable de la douleur.

L’arthrose du coude doit être traitée à temps pour éviter les complications. Cependant, elle est souvent confondue avec la tendinite. En effet, cette dernière provoque également des douleurs au pouce. Il est donc nécessaire de faire un diagnostic au moindre symptôme.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *