Vers une saison plus normale ?

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
Vers une saison plus normale ?
Au club de soccer Boréal, on se prépare à la prochaine saison comme s’il s’agissait d’une saison régulière. (Photo : Trium Médias - Archives)

La saison de soccer approche à grands pas et le club de soccer Boréal d’Alma s’y prépare. Chose certaine, on espère un déroulement plus « normal » que l’an dernier!

« Présentement, on se prépare comme si ça allait être une saison normale, mais tout en ayant quand même quelques scénarios en tête au cas que les choses soient plus complexes un peu. On s’attend à ce que la saison se déroule normalement, mais tout en ayant des restrictions pour la désinfection de l’équipement, en plus de tenir des registres », mentionne le directeur technique du club Boréal, Pascal Fortier.

Il ajoute que le fait d’avoir eu plus de temps pour se préparer à la nouvelle saison, comparativement à l’an dernier lorsque la pandémie a pris tout le monde par surprise, devrait permettre de commencer la saison plus tôt qu’en 2020.

Plan de match

Pour l’heure, le club n’a pas encore reçu le plan de relance de l’association concernant la tenue des activités pour cet été.

« D’après nous, ça devrait encore être similaire à ce qui a été fait l’été dernier. On aurait un plan en cinq phases qui nous mènerait vers la tenue de matchs interrégionaux. Par contre, on espère que la dernière phase arrive rapidement. L’idéal serait qu’on y soit à la fin mai et que les jeunes puissent jouer le plus tôt possible », ajoute Pascal Fortier.

Quelques éléments demeure toutefois à éclaircir.

« Un point dont on attend plus de précision cependant, c’est sur ce que les parents pourront faire en attendant leurs enfants. Est-ce qu’ils pourront être sur le bord du terrain ? Est-ce qu’ils devront quitter le site ? »

Inscriptions

Le club a débuté ses inscriptions le 22 mars. Au moment de l’entrevue, la semaine avant les inscriptions, Pascal Fortier avait de la difficulté à se prononcer sur comment allait se dérouler les inscriptions.

« On sent qu’il y a un engouement. On a eu beaucoup de gens qui se sont informés du début des inscriptions. Par contre, là où c’est plus embêtant, c’est de savoir si nos 15-16 ans vont revenir. »

Normalement, avant la pandémie, le club comptait sur 650 à 700 inscriptions pour la saison d’été. L’an passé, 400 inscriptions ont été faites au club Boréal.

« Cette année, on espère augmenter et compter au moins 500 inscriptions. »

Fonds d’aide

Le club a lancé un fonds d’aide pour les jeunes dans l’incapacité de payer leur inscription. Ainsi, en récupérant de vieux articles du club ou de membres, ils pourront soit les remettre aux jeunes en difficultés, ou encore les vendre à bas coût pour financer leur inscription.

« C’est une façon pour nous de s’impliquer dans la communauté et de démocratiser encore plus notre sport. »

Partager cet article