Adeptes de vieilles motoneiges à 14 ans

Par Laurie Fortin
Adeptes de vieilles motoneiges à 14 ans
Antoine Simard et Jean-Nicolas Tremblay sont deux des plus jeunes compétiteurs du Circuit de minounes.

Contrairement à bien des jeunes de leur âge, Jean-Nicolas Tremblay et Antoine Simard cultivent une belle passion pour les motoneiges antiques tout comme leur père.

Depuis qu’il a l’âge de le faire, Jean-Nicolas accompagne son père, l’actuel président du Circuit minounes, Jean-Pierre Tremblay. Pour lui, les motoneiges antiques ont toujours eu un attrait et il a toujours voulu compétitionner comme son père. Aujourd’hui, il aime autant le côté mécanique que compétitif et espère que les bris mécaniques ne le brimeront pas trop d’ici la fin de la saison.

Ce portrait ressemble beaucoup à Antoine Simard. Pour sa première saison dans le Circuit minounes, le jeune homme a connu des hauts et des bas.

«La première j’ai gagné, la deuxième j’ai perdue à cause d’un bris survenu aux jeux, la troisième mon moteur a saisi et le quatrième, j’ai cassé une jante de ski», relate celui qui se rappelle être installé tout jeune sur l’établi du garage à regarder son père.

«Mon père en faisait et je le regardais. Quand j’ai eu mon premier ski-doo je me promenais autour de la maison. J’attendais d’avoir l’âge pour compétitionner.»

Aujourd’hui, Antoine est au volant de sa Panthère Artic Cat 1969, que son père lui a donnée. Il pourrait la démonter et la remonter d’un bout à l’autre tellement il l’a connait.

Pour l’un comme pour l’autre, conclure leur course en un seul morceau représente un bel objectif d’ici la fin de la saison.

Partager cet article