Bruny Surin en conférence ce soir à Alma

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Bruny Surin en conférence ce soir à Alma
Bruny Surin, en compagnie de Denis Hogue ainsi que de René Couture. (Photo : TRIUM MÉDIAS - Janick Émond)

C’est la dernière chance, ce soir, d’entendre l’ex-médaillé olympique, Bruny Surin, raconter ses anecdotes et les faits marquants de sa carrière, dans une conférence portant sur le leadership et la motivation. Quelques billets sont encore disponibles pour la rencontre prévue à 19h30 à la Salle Michel-Côté d’Alma.

« J’ai appris beaucoup sur la confiance en soi et je viens voir les gens afin de leur parler de mes expériences de manière concrètes, explique-t-il. Pour moi, il y a encore trop de gens qui ne persévèrent pas assez, et je veux leur montrer que c’est possible de réussir, autant en affaires que dans tout autre domaine. »

L’un des commentaires que l’ex-Olympien reçoit le plus souvent après ses conférences provient de personnes expliquant qu’ils avaient abandonné leurs rêves, mais qu’ils sont maintenant prêts à travailler pour les réaliser.

« Je leur réponds que je comprends ce qu’ils aient pu abandonner en raison des contraintes sociales, mais qu’il faut sortir de sa coquille et ne pas être gêné d’aller où nous le voulons. Je leur indique qu’ils doivent se mettre dans une situation où ils n’ont plus le choix de continuer et d’avancer », ajoute-t-il.

Bruny Surin est passé dans les locaux du journal Le Lac-Saint-Jean, mardi, apportant avec lui un vent de fraîcheur aux employés, dans un discours motivant.

Bruny Surin est passé dans les locaux du journal Le Lac-Saint-Jean, mardi, apportant avec lui un vent de fraîcheur aux employés, dans un discours motivant.

Chez les jeunes

M. Surin va également à la rencontre des jeunes dans les écoles des quatre coins du Québec. La conférence pour eux est une formule plus « interactive ».

« Je m’adapte évidemment, puisqu’ils ne savent probablement pas, à leur âge, qui je suis. Mais après la conférence, je reçois souvent des invitations des jeunes sur Facebook et même des beaux messages sur Instagram. C’est plaisant de recevoir ces petites attentions », conclut Bruny Surin en riant.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des