Caroline Ouellet livre un message inspirant pour les jeunes

Caroline Ouellet livre un message inspirant pour les jeunes

CHAMPIONNE « Si vous faites plusieurs sports, continuez comme ça. Trouvez un sport ou une activité physique que vous allez aimer. Au début, vous allez être poche, mais plus on le fait et plus on s’améliore et ça devient valorisant. C’est tellement important de faire de l’activité physique pour rester en santé et avoir une longue vie. Si vous ne commencez pas maintenant, c’est très rare que l’on va commencer plus tard », a lancé Caroline Ouellette lors d’une rencontre avec les étudiants du Séminaire Marie-Reine-du-Clergé de Métabetchouan—Lac-à-la-Croix.

De passage dans la région dans le cadre de la quatrième édition du Showcase Midget AA/Collégial de hockey féminin, Caroline Ouellet a donné quelques conférences pour motiver les jeunes à faire du sport.

Membre de l’équipe Nationale de Hockey Féminin depuis 1998, quadruple médaillée d’or olympique (2002, 2006, 2010, 2014), capitaine de l’équipe olympique en 2014, assistante-capitaine depuis 2007, Caroline Ouellet a également participé à 11 Championnats du Monde IIHF remportant 6 médailles d’or et 5 médailles d’argent et membre des Stars de Montréal de la CWHL, championnes Coupe Clarkson en 2009, 2011, 2012.

« J’avais sept ans et mon père a refusé que je joue au hockey car j’étais une fille et je pourrais me blesser. Ça l’a pris deux ans à convaincre mes parents et c’est ma mère qui m’a acheté mes premiers patins, sans l’accord de mon père. J’ai commencé à jouer Atome C, avec les garçons. Il ne pouvait pas y avoir pire que ça », relate l’athlète olympique.

Caroline a toujours voulu prouver aux garçons qu’elle avait sa place. Elle a ainsi joué d’Atome à Midget avec les garçons.

Victime de moqueries, elle a donc rapidement compris qu’elle devait apprendre à contrôler ses réactions et non pas réagir aux commentaires des autres.

Elle a alors découvert qu’il existait une équipe de hockey féminine canadienne qui se rendait aux Olympiques et elle a misé sur ce projet pour gravir les échelons et se classer au sein de l’équipe.

Consciente qu’elle ne gagnerait sans doute pas sa vie en jouant au hockey, elle est allée chercher son diplômée du Collège Ahunstic en Techniques Policières en 1999 et son diplôme de l’École Nationale de Police du Québec en 2000.

Après quoi, elle a obtenu un double Baccalauréat en Criminologie et Études Féministes de l’Université du Minnesota.

« Je savais en allant là que je serais poussée en dehors de ma zone de confort et que je m’améliorerais le plus. J’ai joué avec des olympiennes de différents pays. Elles m’ont poussé à m’entraîner plus fort. Non seulement je suis devenue une meilleure joueuse de hockey, mais aussi une meilleure athlète, un meilleur leader, une meilleure personne », avoue Caroline Ouellet.—F.P.

Partager cet article