Club de patin de vitesse Les Satellites d’Alma : Une bonne saison en vue

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Club de patin de vitesse Les Satellites d’Alma : Une bonne saison en vue
(Photo : Trium Médias – Janick Émond )

C’est une bonne saison qu’attend le club de patinage de vitesse Les Satellites d’Alma. Dans les quatre catégories de compétitions (régional, interrégional, provincial et élite), le club présente un bon noyau prêt à performer.

« On a une bonne relève. Mon meilleur exemple, c’est que pour la compétition régionale d’en fin de semaine (19-20 octobre), nous avons 19 jeunes qui proviennent des Satellites sur les 100 qui y seront. C’est la première fois que nous avons autant d’athlètes à la même compétition. Nos jeunes sont prometteurs et ça s’annonce pour être une belle année, c’est certain », raconte le président du club, Steeve Tremblay.

De plus, il ajoute que les Satellites se positionnent bien au classement régional depuis quelques années. Il n’y a pas si longtemps, au terme des saisons, le club se classait 5e, voir 6e sur 7 équipes. Depuis environ cinq ans, il est désormais toujours dans le top 3.

Se maintenir

Après avoir réussi à bien développer leurs athlètes, l’heure est maintenant venue au club de maintenir ses acquis, selon Steeve Tremblay. L’entraineuse Nathalie Simard abonde également en ce sens.

« On ne connait pas de baisse d’inscriptions, on se maintient d’année en année. L’augmentation est très légère », dit-il.

Cette situation convient parfaitement aux membres, puisqu’ils roulent présentement au maximum de sa capacité dans chacune des catégories.

Il n’y a qu’à l’école de patin qu’il y a encore de la place de disponible.

« Présentement, on a 25 jeunes dans l’école de patin, mais on pourrait facilement se rendre jusqu’à 35, voire 40. »

Formule revue

L’école de patin a d’ailleurs subi une transformation cette année partout au Québec. Dorénavant, toutes les écoles de patin de la province doivent suivre un programme identique proposé par la Fédération de patinage de vitesse du Québec.

« Ça apporte une nouvelle structure, ça standardise l’apprentissage pour tous et tout le monde apprend grâce à la même façon. Ça assure un meilleur suivi dans le développement des petits. »

Avant, chaque club avait sa couleur et leurs façons de fonctionner, maintenant, tout le monde est sur un pied d’égalité et les jeunes ne sont pas désavantagés face à d’autres d’ailleurs dans la province.

Plusieurs athlètes à surveiller

Anaée Lapointe et Léa Tremblay.

Quelques jeunes du club de patin de vitesse Les Satellites d’Alma sont à surveiller cette saison. Dans les prochaines semaines, trois patineurs du club participeront à la première Coupe Canada, soir Léa Tremblay, Justin Bergeron et Anaée Lapointe.

Pour Léa Bergeron, pour qui il s’agit de sa première année dans la catégorie élite, l’objectif sera de se classer le plus haut possible dans cette Coupe.

Pour Justin Bergeron, il s’agira de sa 3e participation à cette épreuve. Son objectif est de se classer assez haut afin de se tailler une place pour participer aux Championnats canadiens juniors.

Malgré qu’il soit toujours affilié au club, Justin est maintenant pratique désormais à Montréal, et ce, depuis l’an dernier. Il fait partie d’un club sélect qui s’entraine au Centre régional canadien d’entrainement. Seuls les meilleurs au Québec s’y retrouvent.

Finalement, pour Anaée Lapointe, ça sera la première fois qu’elle participe à la Coupe Canada. Tout comme Léa, son objectif est de terminer les sommets du classement. Présentement, elle fait partie de la catégorie provinciale et son objectif de la saison est de se classer chez les élites.

« Elle compétitionne déjà contre des athlètes de ce niveau et elle fait bien. On est sûr qu’elle va atteindre son objectif », mentionne le président du club, Steeve Tremblay.

Championnats québécois

Quatre autres patineurs sont à surveiller, selon Steeve Tremblay.

Samuel Bouchard, Ève Morel et Alycia Fortin, tous les trois dans la catégorie interrégionale, visent à accéder aux Championnats québécois.

Pour terminer, il y a Léa Morel, dans la catégorie provinciale, qui voudra elle aussi participer aux Championnats québécois. L’an dernier, elle était passée tout près de réussir, terminant 17e au classement, alors que seuls les 16e meilleurs sont invités.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des