Cyclisme : Une saison au-delà des espérances pour Ann-Pascale Ouellet

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Cyclisme : Une saison au-delà des espérances pour Ann-Pascale Ouellet
(Photo : Courtoisie)

Après être revenue d’une blessure à un genou qui lui a fait manquer deux mois d’activité en début de saison, la cycliste almatoise Ann-Pascale Ouellet réussit à bien se démarquer sur le circuit international.

« C’est certain que ç’a retardé ma préparation pour la saison, mais j’ai vraiment remonté la pente rapidement », indique-t-elle.

Elle ajoute que malgré le calendrier extrêmement chargé, tout se déroule à merveille et qu’elle se trouve dans une forme qui est au-delà de ses espérances.

Après avoir participé, entre autres, à une compétition en Arkansas, Ann-Pascale a réussi un bel exploit en terminant dans le top 20 lors du Grand Prix de Gatineau.

Lors du Grand Prix de Charlevoix, elle a terminé 2e au cumulatif grâce à une superbe performance dont elle est très fière.

Elle a également été du Championnat canadien en Beauce, qui s’est déroulé du 27 au 30 juin dernier.

Nouvelle équipe

À sa deuxième année dans la catégorie Senior Élite féminine, Ann-Pascale s’est jointe à l’équipe Macogep-Tornatech-Specialized propulsée par Mazda.

Elle explique cette décision en mentionnant qu’elle avait besoin de changement et d’aller plus loin personnellement.

« Ça m’aide vraiment d’être ici, parce que nous avons beaucoup de travail à faire. L’équipe nous fait des demandes lors des courses, nous avons un rôle à jouer, par exemple, pour aider nos coéquipières », ajoute-t-elle.

Elle croit d’ailleurs qu’elle sera toujours avec cette équipe lors de la prochaine saison.

Québec

Questionnée à savoir comment elle figure parmi les cyclistes aux Québec et sa position au classement, elle indique qu’il est difficile de le savoir puisque plusieurs des courses à laquelle elle prend part ne sont pas sur le « parcours conventionnel » et ne donnent pas de points au classement québécois.

En plus, elle doit manquer plusieurs compétitions sur le circuit québécois pour participer à des courses ailleurs en Amérique du Nord.

Elle conclut en mentionnant que, même si elle dit qu’il lui reste encore beaucoup de croûtes à manger, les Jeux olympiques sont évidemment un rêve qu’elle souhaite réaliser.

« Pour l’instant je ne suis pas rendu-là, mais je vise toujours plus haut, donc on ne sait jamais! »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des