Cynthia Lalancette performera en Australie

Par Nancy Desgagne
Cynthia Lalancette performera en Australie
Cynthia Lalancette d'Alma a gagné son laissez-passer pour les Championnats mondiaux de duathlon qui se tiendront en octobre 2015 en Australie.

Une preuve que la détermination porte ses fruits, Cynthia Lalancette d’Alma a gagné son laissez-passer pour les Championnats mondiaux de duathlon qui se tiendront en octobre 2015 à Adelaide, en Australie.

L’athlète a terminé en septième position chez les femmes et en deuxième position dans sa catégorie d’âge lors du Toronto Festival Triathlon le 13 juillet dernier. Elle a obtenu un temps de 2 h 25. Les athlètes terminant dans les dix premières places avaient la chance de se rendre aux championnats mondiaux.

C’était la toute première fois que Cynthia Lalancette prenait part à cette compétition et il ne lui aura fallu qu’un essai pour la réussir et passer à l’étape suivante. De plus, elle effectuait un parcours olympique pour la première fois (10 km de course – 40 km de vélo – 5 km de course).

Déjà assidue dans son entraînement, Cynthia Lalancette devra mettre les bouchées doubles en vue de la compétition mondiale figurant à son agenda lors de laquelle elle se mesurera à l’élite mondiale. « Je vais donner le meilleur de moi-même rendu là-bas. Il y a encore une bonne année d’entraînement qui m’attend », mentionne-t-elle.

Coiffeuse à temps plein et mère de trois enfants, Cynthia Lalancette trouve quand même le temps de performer dans son sport. Elle s’entraine de 10 à 13 heures par semaine. « Je me trouve chanceuse de pouvoir réussir à faire cela avec une famille », soutient-elle. Elle donne aussi des cours de spinning et de yoga l’hiver.

Une passion tardive

Cynthia Lalancette a commencé à faire du vélo il y a sept ans et de la course à pied il y a deux ans. Elle a eu la piqûre du duathlon lorsqu’elle a remporté sa première compétition régionale. « Ça m’a encouragé. Chaque fois que je participais, je me classais dans le top 3. J’ai décidé d’aller plus loin cette année et j’ai réussi », dit-elle.

Le duathlon n’est pas un sport facile. Les muscles des jambes sont très sollicités. « Ma force, c’est le vélo. J’ai encore des croutes à manger en course à pied. Il faut aussi que je travaille mon endurance », énumère l’athlète.

En plus de son entraînement, Cynthia Lalancette devra trouver du financement pour participer aux championnats mondiaux en octobre 2015, en Australie.—N.D.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des