Des taekwondoïstes de l'Académie de Saint-Bruno se distinguent

Des taekwondoïstes de l'Académie de Saint-Bruno se distinguent
Les entraîneurs de l'Académie de taekwondo de Saint-Bruno

TAEKWONDO.Une délégation de l’Académie de taekwondo de Saint-Bruno était présente lors de la dernière tranche du circuit régional disputé récemment à Dolbeau-Mistassini. Plusieurs d’entre eux ont monté sur le podium

Ce fut le cas notamment pour le jeune Yohan Laprise, qui à la suite d’un combat musclé a su démontrer sa supériorité pour mériter la médaille d’or. Cette victoire devait également confirmer le titre régional au jeune champion.

«Pour sa part, Victor Gauthier en était à une première expérience sur la scène régionale, et ce dernier a bien répondu aux attentes des instructeurs pour remporter finalement une médaille de bronze dans sa catégorie. Andy-Gabriel Romero-Girard a, quant à lui monté sur la plus haute marche du podium en disposant d’un adversaire de taille», explique Maître Mélanie Côté.

Parmi les autres taekwondoïstes de l’Académie de Saint-Bruno qui se sont signalés lors de cette dernière rencontre régionale, Charles Simard a mérité une médaille d’argent, tout comme Louis Gauthier.

Les entraîneurs de l’Académie, Maître Karl Gervais et Maître Pierre Richard se sont montrés très satisfaits des performances des athlètes de l’Académie tout au long de cette saison.

Passages de ceintures

Par ailleurs, le mardi 21 avril dernier, l’Académie de taekwondo de Saint-Bruno accueillait le Grand Maître Chong Lee. Pour l’occasion, plusieurs athlètes ont profité de l’occasion pour passer leur ceinture noire de 1re et de 3e dan. Ainsi l’Académie s’est enrichie d’une nouvelle ceinture noire en la personne de Sébastien Gagnon.

«Après avoir participé au séminaire proposé par le Grand Maître Lee, Sébastien Gagnon a exécuté trois séries de cassage de planches spectaculaires, en plus de réaliser un poomsee, soit l’équivalent d’un kata en karaté. D’autre part, le taekwodoïste Réjean Busque, après les mêmes épreuves, a obtenu son 3e dan», de conclure Maître Mélanie Côté.—

Partager cet article