Donald Tremblay court un premier marathon à 60 ans

Par Laurie Fortin
Donald Tremblay court un premier marathon à 60 ans
Donald Tremblay et son fils François-William ont tous les deux complété leur premier marathon à Ottawa le 25 mai dernier.

L’Almatois Donald Tremblay, 60 ans, a récemment couru pour la première fois les 42,2 km d’un marathon, celui d’Ottawa. Une expérience dont il est très fier et avec raison!

Plus jeune, il avait déjà commencé à courir, mais sans avoir persévéré. C’est au moment de prendre sa retraite il y a 5 ans, qu’il a commencé à s’entraîner. «Je voulais être en forme. Mon entraînement a été très progressif. Au début, je faisais une minute à la course et une minute à la marche pendant 15 minutes», explique-t-il. Durant les deux premières années, il s’est entraîné seul, s’inspirant d’un programme présenté dans un livre. Par la suite, il a décidé de se joindre aux membres du Club d’athlétisme Jeannois d’Alma où il a obtenu l’aide d’autres coureurs expérimentés et généreux de leurs conseils.

Ayant déjà participé à quelques demi-marathons, il a tenté l’expérience d’un premier marathon à Ottawa en mai dernier. Après le 30e kilomètre, il a commencé à ressentir des crampes dans les jambes, ce qui l’a considérablement ralenti. Malgré cela, il a réussi à parcourir les 42,2 km en 4 heures et 22 minutes, terminant ainsi au 52e rang sur 108 participants chez les 60 à 64 ans. Un résultat très satisfaisant pour une première expérience!

Lui et son fils âgé de 36 ans ont tous deux complété leur premier marathon ce jour-là. «Je suis très fier de cette réalisation. C’est une expérience que j’ai beaucoup aimée et que je souhaite répéter. J’ai appris davantage sur moi et sur la façon de gérer la course», souligne-t-il.

Donald Tremblay a toujours été sportif. Il roule entre 3000 et 4000 km à vélo par été. Depuis janvier dernier, il a parcouru 800 km à la course, chaussant les espadrilles environ 4 fois par semaine. A-t-il des conseils à donner à ceux qui souhaiteraient commencer à courir? «Le secret c’est d’y aller très graduellement dans l’entraînement. Il faut suivre un bon programme avec une progression lente où l’on ne surcharge pas trop le corps. Il faut aussi se procurer de bonnes chaussures adaptées à notre cas et suggérées un spécialiste», précise Donald Tremblay.

Pour connaître les autres résultats marquants de cette compétition, cliquez sur ce lien.

Partager cet article