Francis Villeneuve se rend au Championnat canadien de natation

Par Laurie Fortin
Francis Villeneuve se rend au Championnat canadien de natation

Le 23 juillet dernier, le nageur du Club Juvaqua Francis Villeneuve quittait l’aéroport pour se rendre à Calgary, au Championnat canadien de natation. L’excitation d’être présent pour une première fois ne l’a pas empêché d’améliorer deux de ses cinq temps, aux 50m dos et aux 50 m papillon, un véritable exploit quand on sait que depuis près de dix ans, aucun nageur du Club d’Alma ne s’était rendu aussi loin.

Il a réussi à baisser son temps pour le dos à 32.02 sec alors que son ancien meilleur était 32.57 et au papillon, il a fait 28.40, soit 73 centièmes de moins. Avec ses temps, il s’est placé respectivement 33e sur 38 et 14e.

En se rendant à Calgary, Francis Villeneuve n’avait pas d’objectif précis et souhaitait simplement améliorer ses temps. «Je savais que je n’allais pas faire la finale. J’ai aussi beaucoup appris en regardant les autres. C’est impressionnant puisque le calibre est très élevé et ça me pousse à aller plus loin», indique le volubile nageur.

Sans avoir amélioré ses temps, il a quand même participé aux «50 m libre», dans lequel il est arrivé 36e sur 74, aux «100 m libre» 46e sur 69 et aux «200 m libre» 51e sur 57.

Lavoie, Ouellet et Dorval continuent aussi leur progression

De son côté, Sabrina Lavoie, a participé aux 5 km en eau libre de la Traversée internationale du lac St-Jean. Deux semaines avant la compétition, après avoir fait le camp de natation à Roberval, elle s’est décidée à y participer. S’étant pris trop tard et ayant reçu une mauvaise information comme de quoi l’âge minimum requis pour le 10 km était plus élevé que le sien, elle ne s’est pas inscrite dans cette catégorie, mais plutôt dans le 5 km. Même si elle n’a su que deux semaines avant qu’elle désirait faire la compétition, elle est arrivée 1re chez les filles et 3e au classement général. «Je ne pensais pas arriver 1re. Toutes les autres étaient plus vieilles», a indiqué celle qui compte bien se reprendre en fin de semaine dans l’épreuve du 10 km, lors du défi de nage amateur de la Traversée internationale du lac Memphrémagog.

Du 10 au 13 juillet derniers, Jean-Benoit Ouellet a assisté à une compétition provinciale de niveau II, soit le plus haut auquel il a participé. Baissant son temps à 28.67 sec, soit 23 centièmes de moins que son ancien temps, et ce, aux «50 m papillon», en préliminaire tout comme en finale, il a pris le 9e rang sur plus d’une quarantaine de participants. L’an prochain, il aimerait suivre les traces de son confrère et se rendre au Championnat canadien. Pour y arriver, il devra réussir les standards de la catégorie 17 ans et plus, dans laquelle il évoluera pour la toute première année. «Je devrais être capable. Si je continue à m’entraîner comme ça, je devrais être correct», dit-il de façon motivée.

Lors de ce même événement, aux «400 m libre», Sabrina Dorval a amélioré son temps de deux secondes. Elle a aussi participé à une compétition de niveau I à Charlesbourg au mois de juin dernier où elle a fait les finales et s’est rendu 3e aux «100 m papillon».

Les jeunes ont apprécié le fait de pouvoir expérimenter cette piscine et ses installations du Parc Jean-Drapeau qui rappelons le ont accueilli le Championnat du monde en 2005. «Juste se promener sur le site, c’est quelque chose», lance Jean-Benoît Ouellet.

Partager cet article