Gaston Fortin s’inscrit dans l’histoire du karaté traditionnel

Par Laurie Fortin
Gaston Fortin s’inscrit dans l’histoire du karaté traditionnel
Maître Masao Kagawa 7e dan

En obtenant le 6e dan lors du camp d’entraînement d’été tenu dernièrement à Bonaventure en Gaspésie, Gaston Fortin est devenu le premier karatéka parmi l’Association de karaté Shotokan (AKS) et le 58e au monde à obtenir ce niveau, dans le style traditionnel de karaté.

Depuis plus de 40 ans, Gaston Fortin participe activement au rayonnement du karaté traditionnel Shotokan tant au Saguenay–Lac-St-Jean qu’à l’échelle nationale, comme président de l’AKS (Association de Karate Shotokan) depuis 2000 et dont il est aussi membre fondateur. Cette gradation lui apporte une grande fierté.

«Au-delà de me toucher personnellement, c’est une reconnaissance internationale qui donne une notoriété au Québec et au Canada ce qui a toute son importance!», lance celui pour qui la crédibilité de l’organisation qui chapeaute l’AKS est non négligeable. C’est d’ailleurs un autre facteur important pour lui et pour l’organisation qu’il a créée d’avoir une reconnaissance officielle des organisations sportives provinciales et fédérales telles que Sports Québec et Sports Canada.

Aujourd’hui, Gaston Fortin est heureux de pouvoir s’asseoir en compagnie des Japonnais lors des passations de ceinture.

«Quand j’ai commencé à faire du karaté, il n’y avait que des Japonnais. Aujourd’hui, il y a un représentant du Québec, moi, et il va y en avoir d’autres dans le futur.»

Surpris, honoré et ému, Gaston Fortin a dû réaliser tout le travail qu’il a accompli depuis 40 ans.

«Il lui est impossible de calculer le nombre de jeunes et d’adultes à qui il a enseigné et donné le goût de l’art et de l’activité physique», d’exprimer son collège au sein de l’école de karaté Shotokan d’Alma et vice-président de l’AKS, Pierre Lavoie. Alma et son Club de karaté traditionnel peuvent être fiers d’avoir le premier 6e dan de l’AKS et faire figure de leader dans cet art.»

L’AKS représente aujourd’hui 3000 membres répartis dans 36 dojos au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick.

Un grand parcours

En lui remettant ce grade, la JKS (Japan Karate Shotokan) dont le siège social est situé à Tokyo, a reconnu son parcours sportif et professionnel qui s’étend sur de nombreuses et prolifiques années.

À l’âge de 23 ans, Gaston Fortin débute officiellement sa pratique du karaté. C’est respectivement en 1976, 1980, 1983, 1991 et 2003 que le karatéka acquiert du premier au cinquième dan. Au fil des années, afin de conserver et développer de nouveaux acquis, Gaston Fortin a participé à des nombreux séminaires et formations aux quatre coins du monde avec les grands maîtres que sont Nakayama, Asaï, Okazakï, Nishiama, Tanaka, Mikamï, Takashina, Kanazawa, Yaguchï et Yamaguchï.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article