Hockey scolaire : De plus en plus populaire

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Hockey scolaire : De plus en plus populaire

Peu à peu, le hockey scolaire gagne en popularité et en crédibilité. Pour l’année 2019-2020, près de 180 inscriptions ont été enregistrées au Pavillon Wilbrod-Dufour et une quatrième équipe a été créée dans la division 2 (D2) de niveau cadet (secondaire 2-3).

Selon le directeur des sports de l’école secondaire, Pascal Néron, l’encadrement y serait pour beaucoup.

« Il faut savoir que si les jeunes ne réussissent pas à l’école, ils ne peuvent plus jouer au hockey. Ça en motive donc plusieurs à performer et le programme gagne en qualité. En plus, ils sont très bien encadrés au hockey, donc on présente toujours des équipes compétitives dans lesquelles les jeunes veulent jouer », mentionne-t-il.

En ce qui concerne la nouvelle équipe en D2 cadet, elle a été ajoutée afin de mieux développer les joueurs et leur permettre de pouvoir poursuivre leur parcours dans le programme s’ils sont retranchés de l’équipe de division 1.

« Entre le Benjamin D1 (secondaire 1) et le Cadet D1, il y a une grosse marche à franchir. Les équipes de D1 sont majoritairement composées de 2e années, donc c’est difficile pour ceux qui arrivent. En ajoutant une équipe de D2, les gars peuvent continuer à jouer dans le hockey scolaire, tout en se développant pour atteindre le D1 l’année d’après ».

Ainsi, l’établissement scolaire compte quatre équipes de hockey; une en D1 de niveau juvénile (secondaire 4-5), une en D1 et en D2 de niveau cadet et une de D1 de niveau benjamin.

Alternative

Le hockey scolaire s’avère maintenant être une très belle alternative pour le joueur qui est retranché lors des camps d’entrainement des équipes de midget AAA.

« Pour un jeune qui a fait toute sa structure AAA, mais qui ne fait pas les Élites de Jonquière, par exemple, eh bien nous sommes une maudite de belle place où aller jouer. Il continue dans une structure scolaire, comme dans le AAA ».

De plus, pour ceux qui vivent ce genre de situation, ils n’ont aucun bâton dans les roues la saison prochaine s’ils veulent retenter leur chance dans le midget AAA. Au contraire, l’organisation des Lynx les encourage à aller jouer dans le meilleur calibre possible pour eux.

Paix

Pour Pascal Néron, du hockey, il y en a pour tous et chaque type de structures a son importance.

« Je crois autant au hockey civil, au AAA, au scolaire. Je ne crois pas qu’avoir une guerre entre les trois systèmes est quelque chose de sain. Après ça, c’est le jeune qui écope et ce n’est bon pour personne ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des