Judo : François Gauthier-Drapeau a les Olympiques dans la mire

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Judo : François Gauthier-Drapeau a les Olympiques dans la mire
(Photo : Courtoisie)

Après deux années plus difficiles, le judoka almatois François Gauthier-Drapeau est de retour en compétition et il ne compte pas s’arrêter avant d’avoir fait sa place sur l’équipe canadienne.

Arrivé à Montréal au Centre national d’entrainement il y a maintenant six ans, Gauthier-Drapeau, maintenant âgé de 23 ans, a fait sa place dans le monde du judo. Il a tranquillement récolté des points pour éventuellement se retrouver sur l’équipe canadienne de judo. Malheureusement, une blessure l’a obligé à se retirer de la compétition pendant un temps et il a perdu sa place sur l’équipe.

La covid a ensuite frappé et freiné toutes les activités sportives pendant près d’un an.

« La pandémie m’a vraiment ralenti. Pendant huit mois, si on n’était pas sur l’équipe canadienne, on ne pouvait pas faire de compétitions. Ma blessure et la covid ont donc vraiment enlevé plusieurs opportunités pour moi, c’est certain », souligne-t-il.

C’est donc le couteau entre les dents que l’Almatois d’origine a repris les tournois cet automne.

Compétitions

À la mi-octobre, François Gauthier-Drapeau s’est envolé pour le Grand Slam de judo de Paris.

« Ç’a été un retour à la compétition assez stressant. Je me suis entrainé beaucoup dans les derniers mois, mais on n’avait aucun moyen de se mesurer aux autres, de voir si on est encore du même calibre. »

Finalement, le judoka almatois n’a pas à rougir face à son retour à la compétition.

« J’ai été éliminé en deuxième ronde seulement, donc c’était une déception, c’est certain. Mais j’affrontais le champion et j’ai quand même offert une bonne bataille. Je suis fier de ma performance. »

La semaine suivante, il était déjà de retour en action, cette fois-ci en Espagne.

« J’ai terminé en 3e position, je suis très fier de ce résultat. Ça m’a aussi rassuré après ma défaite la semaine précédente. »

La fin de semaine dernière, il était du côté de Baku, en Azerbaïdjan. Au moment d’écrire ces lignes, la compétition n’avait pas encore eu lieu, mais l’Almatois se montrait en confiance.

« Le niveau de compétition sera plus élevé qu’en Espagne, mais je connais les autres gars. Je sais que ce tournoi est à ma portée. Je vise une médaille et je crois être en mesure d’aller en chercher une. »

Avant la fin de l’année, il participera à une dernière compétition à Montréal à la mi-novembre.

« Je veux récolter le plus de points possible dans les prochains mois et les prochaines années. Je veux revenir sur l’équipe Canada, mais je vise aussi les Olympiques dans trois ans. »

Partager cet article