Keven Bouchard prêt à voir de l'action

Keven Bouchard prêt à voir de l'action
Keven Bouchard.

LHJMQ. Keven Bouchard est sur le chemin du retour pour Val-d’Or après deux semaines passées dans l’entourage des Oilers d’Edmonton, avide de retrouver l’action le plus tôt possible.

Joint par téléphone mercredi, alors qu’il attendait son vol à l’aéroport d’Edmonton, le gardien de 18 ans avait déjà en tête de retrouver les partisans valdoriens pour la rencontre de jeudi au Centre airCreebec, face à Victoriaville.

«J’arrive en confiance grâce aux deux dernières semaines, mais aussi à la fin de saison que nous avons connue l’an dernier. J’ai hâte de goaler. Je veux donner une chance de gagner à mon équipe à chaque match», a affirmé le Jeannois avec enthousiasme.

Parti la journée du match d’ouverture des Foreurs, Bouchard n’a obtenu aucun départ à Val-d’Or depuis le 22 février, Antoine Bibeau ayant été chargé de mener l’équipe tout au long des séries 2014. On peut comprendre son impatience.

Invitation surprise au «gros» camp

Le portier se souviendra longtemps de son premier camp professionnel avec le club qui l’a repêché en septième ronde (183e) ce printemps. Sur le banc pour deux matchs au tournoi des recrues de l’équipe, il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’on lui remette l’horaire du «gros» camp.

Il était le plus jeune joueur parmi les recrues, francophone de surcroît, alors deux ou trois jours ont été nécessaires avant de bien se mêler au groupe. La semaine suivante, il prenait place dans le vestiaire à côté du capitaine, Andrew Ference.

«J’ai regardé comment les professionnels agissaient, comment ça se passait entre eux et dans un vestiaire de la LNH, a raconté le Jeannois. J’étais impressionné de voir à quel point ils étaient terre-à-terre et disposés à répondre à nos questions.»

Sous l’aile de Brossoit

Les deux rencontres intra-équipes auxquelles il a participé avec ces joueurs resteront gravées dans sa mémoire encore un bon moment. Tout autant que les astuces qu’il a découvertes en voyant faire les autres candidats à sa position.

«Il y avait plusieurs bons gardiens, mais j’ai surtout appris de Laurent Brossoit, le principal prospect des Oilers pour les prochaines années. Un peu comme Bibeau m’a aidé l’an passé, j’ai pris de nouvelles techniques de lui, qui feront de moi un meilleur gardien», a indiqué Bouchard.

17 victoires

Keven Bouchard a connu la victoire 17 fois en 27 rencontres à son année recrue dans la LHJMQ, terminant la saison avec une moyenne de 2,95 buts accordés par rencontre, une efficacité de ,887 et deux jeux blancs.

20 minutes vers la LNH

Ce choix de 3e ronde des Foreurs en 2012 a travaillé dans l’ombre d’Antoine Bibeau et a prouvé qu’il n’avait pas lésiné à l’ouvrage. Bouchard a connu son moment de gloire en troisième période d’une rencontre préliminaire au tournoi de la Coupe Memorial. Ces 20 minutes de jeu, où il a été intraitable devant les tirs adverses, lui ont offert une vitrine de premier ordre pour le récent repêchage de la LNH. 

5 matchs sans lui

La recrue Étienne Montpetit (,895) a tenu le fort en l’absence de Bouchard, signant deux victoires et autant de défaites. L’autre revers est allé à la fiche du Valdorien Mathieu Bélanger-Hudon, qui en était à son premier départ en carrière dans le circuit Courteau.

Partager cet article