La course à pied passionne toujours Franco Savastano

À 75 ans, Franco Savastano est non seulement le plus âgé des participants aux épreuves de la Coupe Autocars Jeannois, mais certes celui qui a participé au plus grand nombre de courses sur la scène régionale, avec plus de 430 épreuves inscrites dans son calepin de courses,

Depuis quelques années, l’Almatois participe à toutes les épreuves du circuit régional. En 2011, à l’instar de huit autres coureurs de la région, Franco Savastano a inscrit 20 autres épreuves à son palmarès. Pour souligner ce fait, le comité organisateur de la Coupe Autocars Jeannois lui a attribué le dossard 209 en vue de la saison 2012.

C’est au tournant des années 80 que le rythme de vie change pour Franco Savastano. Sous les recommandations de son médecin, il entreprend une session d’entraînement à l’intérieur du centre sportif Mario-Tremblay. Au printemps, on l’informe qu’il y a des épreuves organisées par le club Jeannois d’Alma et décide de s’y inscrire.

« J’ai participé à la première course, sans trop savoir comment me préparer. Par la suite, j’ai eu des conseils afin de planifier une session d’entraînement en marge des autres épreuves. Encore aujourd’hui, durant la saison hivernale, je planifie au moins trois sorties au cours d’une semaine, ainsi que quelques sessions sur des équipements pour augmenter le cardio », souligne Franco Savastano.

Parmi les épreuves préférées de Franco Savastano, celle en pleine nature autour du Lac-Labrecque est en tête de liste. Mais, pour le coureur almatois, chacune des épreuves du circuit régional a son cachet particulier.

« La course de la Traversée et jadis la course des 10 Km Adidas d’Alma et celle du Festival des Arts de Métabetchouan ont quelque chose de particulier pour les coureurs. À toutes ces épreuves, il y avait beaucoup de personnes et pour les participants, c’est un élément stimulant », rappelle Franco Savastano.

Depuis ses débuts en courses à pied, Franco Savastano s’identifie à la pharmacie Brunet : « Alors que je travaillais au Carrefour d’Alma, le propriétaire d’alors de la pharmacie Brunet, Alain Côté, a décidé de me supporter en défrayant les coûts d’inscription aux épreuves du circuit régional. Si aujourd’hui j’assume tous les coûts de participation, j’ai conservé cette identification en signe de remerciement ».

Des athlètes marquants

Au fil des années, Franco Savastano a côtoyé des milliers d’athlètes. Patrick Montuoro de Chicoutimi est certes l’un de ceux qui ont fait sa marque sur la scène régionale pendant une décennie, mais Yvan Truchon et les frères Lemieux sont d’autres coureurs exceptionnels. Chez les plus âgés, il a surtout apprécié de côtoyer P.H. Bergeron et Léon-Maurice Girard.

« Yvan est un athlète peu ordinaire. En plus d’exceller à la course à pied, il était très bon dans d’autres disciplines. Au tennis, en vélo, en ski de fond et j’en passe. Quant aux frères Lemieux, c’est la même chose. Ils participent encore régulièrement aux épreuves du circuit régional », souligne Franco Savastano.

Ce dernier entend bien être encore très actif pour la saison 2012 : « Depuis quelques années, j’ai décidé de courir pour mon plaisir et je m’inscris presque uniquement aux épreuves des 5 km. La course des Pichous est une épreuve de 15 km qui est très exigeante pour les participants en raison des conditions climatiques et du parcours. L’an dernier j’ai eu de la difficulté à terminer. Aujourd’hui, je me dis que je vais courir pour le plaisir et je vais sans doute passer mon tour pour cette épreuve en particulier ».

En ce qui concerne les autres épreuves, Franco Savastano décidera au jour le jour de sa participation : « Pour moi, la course à pied est désormais un plaisir d’y rencontrer des amis, plus qu’une compétition. J’arrive au moins une heure à l’avance et l’on fait notre social avant, pendant et après la course. Après plus de trente ans, tu développes des amitiés. Aujourd’hui, lorsque je m’inscris à une épreuve, peu importe le temps que je prends, je veux terminer. Chacun a ses propres objectifs. Ma motivation pour la course à pied est encore là, et encore pour quelques années encore », conclut Franco Savastano.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article