Le CRCR devrait survivre

Le CRCR devrait survivre
Le Circuit régional de chaloupes à rames (CRCR) devrait connaître quelques changements pour la saison 2012.

Depuis sa création en 1998 sous la férule de Martin Côté, le Circuit régional de chaloupes à rames (CRCR) a connu plusieurs rebondissements. Cette année, certaines rumeurs laissaient entendre qu’il ne serait plus présenté. Une rencontre avec l’ancien président de Festirame, Martin Bergeron, est venue affirmer le contraire.

Sur le site Internet de Festivalma, sous l’onglet Festirame, seulement deux compétitions sont au calendrier, soit le Marathon Festirame prévu pour le samedi 7 juillet prochain, ainsi que la compétition d’aviron de mer prévue pour le samedi 14 juillet.

«Une rencontre avec les rameurs est au calendrier de l’organisation de Festirame vers la fin du mois de février. C’est à ce moment que des décisions seront prises en ce qui concerne le calendrier du CRCR. L’objectif de la nouvelle présidente de Festirame, Sophie Plante, est de mettre sur pied au moins deux événements pour bien préparer les rameurs au Marathon de Festirame. Les deux compétitions ciblées sont celle du lac Vert, et celle disputée sur la Petite-Décharge dans le quartier Saint-Georges», souligne l’ancien président de Festirame, Martin Bergeron.

La suite des choses en ce qui concerne la survie du CRCR est entre les mains des rameurs qui désirent toujours participer au grand défi de la traversée de 42 km sur le lac Saint-Jean.

«Festivalma tient mordicus au Marathon de Festirame et nous allons travailler avec les rameurs pour que cette compétition puisse non seulement continuer à être de la programmation, mais qu’elle puisse se bonifier avec l’addition de plusieurs types d’embarcations. Il y a deux ans, nous avons accueilli des adeptes qui pagaient à bord d’un rabaska. En Maurice, c’est une compétition qui attire plusieurs équipes. C’est une avenue que nous allons explorer», souligne Martin Bergeron.

Partager cet article