Le culturisme, un mode de vie

Le culturisme, un mode de vie

MUSCLES.Dany Bélanger pratique le culturisme depuis deux ans. Au quotidien, il doit jongler avec la vie de famille, le travail, la discipline, l’entraînement, tout en gardant le cap vers son objectif, le dépassement de soi.

Les saines habitudes de vie et la remise en forme ont toujours fait partie de la vie de Dany. À ses 42 ans, il se donne le défi de repousser ses limites et de voir jusqu’où son corps peut aller.

Devenir culturiste, c’est un mode de vie à temps complet qui demande une rigueur presque sans faille. Chaque jour, M. Bélanger part d’Alma pour aller travailler chez Rio Tinto Alcan à Arvida. Malgré son travail, pour respecter son objectif, il prend six repas calculés par jour soit un aux deux heures, s’entraîne tout en s’occupant de sa famille.

«Ça demande beaucoup d’énergie. On doit être structuré dans tout, prévoir l’imprévisible, préparer nos portions d’avance le dimanche tout en n’oubliant pas d’entretenir la maison», explique-t-il.

Depuis un an, sa femme qui l’a suivi dans son cheminement, a commencé à pratiquer une diète similaire dans le but de participer, elle aussi, à une compétition et de se dépasser. Et pourtant, durant la préparation de quatre mois, à couper et couper dans la nourriture jusqu’à l’épreuve finale, l’athlète souligne que la pratique d’un intérêt commun n’est pas toujours facilitante.

«On a des hauts et des bas pendant la préparation surtout, mais pas toujours au même moment. Des fois, avec nos diètes et nos restrictions dans les derniers miles, on a les nerfs à vif et on ne s’endure pas», exprime-t-il. Dany Bélanger assure, par contre, qu’ils arrivent à se comprendre et ne se chicanent jamais bien longtemps.

Le couple n’impose pas leur style de vie à leurs enfants, mais trois d’entre eux sont dans l’adolescence, ce qui leur permet de pratiquer leur discipline avec moins d’embûches. D’ailleurs, le père de famille soutient qu’ils sont un exemple pour eux en matière de détermination et les encourage à prendre de saines habitudes de vie.

Partager cet article