Le développement de l’aviron de mer demeure une priorité

Par Laurie Fortin
Le développement de l’aviron de mer demeure une priorité
Président de Festivalma

Nommé récemment à la présidence de Festivalma, Martin Bergeron aspire à notamment poursuivre le développement de l’aviron de mer durant son mandat qu’il prévoit d’une durée de deux ans.

Selon lui, la première régate d’aviron de mer qui a eu lieu dernièrement à St-Henri-de-Taillon, n’est qu’une étape dans tout le processus souhaité.

«Une fois que la course sera bien implantée ici à Alma, il pourra y avoir d’autres courses ailleurs dans le Québec. Nous pourrions même créer un circuit en Amérique du Nord», lance-t-il visiblement emballé pour cette idée.

Devenir le leader dans ce domaine n’est plus ni moins que l’objectif de l’organisation, tout ça, en partenariat avec le Club d’aviron d’Alma, un allié important aux yeux de Festivalma.

Par ailleurs, Martin Bergeron se réjouit de la collaboration unissant son organisation à celle du centre-ville qui a résulté en la présentation des feux d’artifices et de la parade au centre-ville.

«Si nous travaillions tous dans la même direction, nous pourrons faire avancer nos dossiers. Notre but est le même dans le fond. Animer et dynamiser le centre-ville pour les citoyens et aussi pour les touristes», d’expliquer le président.

Idées

Il rappelle que lui et les membres du conseil de direction de Festivalma sont ouverts à toutes les idées de développement tant au sujet de l’aviron que des autres volets de l’organisation.

Martin Bergeron arrive difficilement à quantifier le nombre d’années exactes qu’il s’affaire dans un volet ou l’autre de l’organisation. La Randonnée Promutuel de Lac au Fjord est notamment l’une de ses initiatives.

Partager cet article