Le skipper Daniel Paradis gagne la Coupe du lac

Le skipper Daniel Paradis gagne la Coupe du lac
Quelque 21 voiliers ont pris le départ de la Coupe du lac.

Pour une deuxième année de suite, le skipper Daniel Paradis a remporté la Coupe du lac, une épreuve qui consistait à rallier trois escales soit la marina de Roberval, la marina de Péribonka et la marina du Club de voile des îles, à Saint-Gédéon-de-Grandmont.

La première escale de la Coupe du lac entre la marina du Club de voile de Saint-Gédéon-de-Grandmont et la marina de Roberval a été remportée par le skipper Serge Taillon avec son bateau Kourage. Daniel Paradis, à bord de son voilier Incitatus a terminé en troisième place alors que le skipper Pierre Tremblay a terminé en troisième place avec son bateau La Risée.

Pour la deuxième escale, les skippers devaient rallier la marina de Péribonka. Jérôme Paradis a été le plus rapide de cette escale avec son voilier Mikahan. Pour une deuxième journée de suite, Daniel Paradis a terminé en deuxième place alors que le skipper Laval Lévesque a terminé en troisième place aux commandes de son voilier Lustucru.

C’est le skipper Étienne Paradis qui a remporté l’escale entre Péribonka et la marina du Club de voile de Saint-Gédéon-de-Grandmont aux commandes de son voilier Bosco. Le skipper Pascal Côté a terminé en deuxième place avec son voilier Get-a-Way, tandis que Daniel Paradis devait se contenter de la troisième position.

Au classement cumulatif, le skipper Daniel Paradis a terminé en tête, devançant les skippers Serge Taillon Pierre Tremblay et Laval Lévesque.

«La Coupe du lac est l’une des plus anciennes courses de voiliers sur le lac Saint-Jean. Cette année, quelque 21 voiliers étaient inscrits. Pour les adeptes de la voile, l’événement est encore compétitif, mais est également une occasion de faire la rencontre de nouveaux skippers qui ont la même passion. Au fil des années, la formule de la Coupe du lac s’est transformée. Par exemple, les trois escales étaient reliées en une seule journée. Aujourd’hui, l’activité est beaucoup plus festive que compétitive», raconte le skipper Daniel Paradis.

 

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article