Le tennis est en progression à Alma

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Le tennis est en progression à Alma
Une vague de jeunes athlètes font leur entrée dans le club de tennis depuis quelques années. (Photo : TRIUM MÉDIAS - Janick Émond)

Les superbes performances sur la scène internationale des nouvelles vedettes canadiennes et québécoises du tennis comme Denis Shapovalov, Félix Auger-Aliassime ou encore Bianca Andreescou ont un effet bénéfique pour le Club de tennis d’Alma.

Depuis un bon nombre d’années, le club avait un taux de membres qui stagnait, mais depuis les deux dernières saisons, une nette progression est remarquée par le président du club, Steeve Tremblay et son équipe.

« C’est facilement une hausse de 25 % qu’on a enregistrée depuis deux ans. Je m’attends à ce que ça continue d’augmenter encore », souligne-t-il.

Ces nouvelles têtes d’affiche du tennis canadien étant toutes jeunes a pour effet d’attirer beaucoup d’enfants dans les clubs, même si quelques adultes ont été également entrainés dans le mouvement.

De nouveaux groupes ont d’ailleurs dû être créés pour réussir à accueillir tous ces jeunes.

« En plus, nous avons été forcés de former cinq nouveaux instructeurs, parce que celui en place ne pouvait plus tout faire », ajoute Steeve Tremblay.

Pour l’instant, le club de tennis doit pratiquer aux terrains du parc Sainte-Anne à Alma.

Pleine capacité

Depuis la destruction des terrains au centre Mario-Tremblay au profit du centre multisports, le Club de tennis d’Alma doit composer avec les terrains de quartier, qui sont loin d’être suffisants.

« Nous comptons cette année sur une centaine de membres, mais on ne peut pas avoir plus, on est à pleine capacité avec les terrains que nous avons », explique le président.

Ainsi, pour maximiser le temps de jeu de tous, les ligues de double ont beaucoup été mises de l’avant depuis plusieurs années, au détriment de quelques joueurs de simple.

« C’est le temps que les nouveaux terrains arrivent. Je pense que l’an prochain, il va y avoir une transition, puisque tous ceux qui veulent jouer en simple vont arriver», indique-t-il.

Ainsi, une hausse de membres devrait encore être remarquée à l’été 2020.

Centre multisports

L’arrivée du centre multisports aura autant nui que rapporter au tennis à Alma. La destruction des terrains qui se situait sur l’actuel emplacement du bâtiment a retardé le développement d’une nouvelle clientèle.

Cependant, il a permis de développer davantage les joueurs. « Nous jouions toujours à l’extérieur seulement, mais là nous pouvons maintenir les cours en hiver, un moment où nous étions obligés d’arrêter », dit Steeve Tremblay.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des