Le tournoi-bénéfice gonfle le Fonds de développement

Le tournoi-bénéfice gonfle le Fonds de développement
Yvon Potvin a remporté le tirage du Sac de golf dans le cadre du tournoi-bénéfice du Golf Lac-Saint-Jean. Celui-ci est entouré par Kevin Fortin-Simard

GOLF.Le vendredi 7 août dernier, le Club Golf Lac-Saint de Saint-Gédéon-de-Grandmont tenait la 5e édition de son tournoi-bénéfice. L’activité était sous la présidence d’honneur de Jean-François Harvey, président de Isofor, entrepreneur général en construction

«Quelque 70 membres ont participé à cet évènement, mais plusieurs membres du groupe des superseniors ont également versé des contributions volontaires. D’une façon globale, on peut dire que l’activité a généré avec les contributions des commanditaires un montant quelque peu supérieur à 35 000 $. Ce montant est versé directement dans le Fonds de développement du Golf Lac-Saint-Jean», souligne le président du Golf Lac-Saint-Jean, Michel J. Simard.

Le Fonds de développement du Golf Lac-Saint-Jean a été créé pour payer l’hypothèque et les emprunts faits au fil des dernières années. Les activités régulières d’entretien sont assurées par les cotisations des membres et les droits de jeu payés par les visiteurs.

«Avant que l’on réalise l’ensemble des travaux de rénovation du chalet et de ses installations, le coût annuel, capital et intérêts, se situait entre 115 000 $ et 120 000 $. L’objectif que nous avions au départ de la création du Fonds de développement était de réellement réduire ce coût. On est donc passé de quelque 120 000 $ annuellement à une facture pour les membres de quelque 60 000 $ annuellement. Avec le Fonds de développement, on sera en mesure de payer quelque 50 000 $, et le reste servira à des projets de développement ou a payer des immobilisations. Cette année, le fonds d’investissement s’élève à 120 000 $. À ce propos, les membres contribuent à la hauteur de 100 $ par l’entremise de leur cotisation annuelle, les bénéfices du tournoi-bénéfice sont également remis dans le Fonds de développement, de même que les contributions et promesses annuelles des différents partenaires, de même que la première coupe de bois qui a été réalisée au printemps dernier», de préciser le président du Golf Lac-Saint-Jean.

Une autre coupe de bois?

Interrrogé par le Journal Le Lac-St-Jean, sur la possibilité de réaliser une autre ou une coupe annuelle de bois sur le terrain du Golf Lac-Saint-Jean, le président Michel J. Simard n’a pas rejeté l’idée.

«On regarde sérieusement comment on pourrait travailler un tel projet. Une chose est certaine, il faut faire du ménage dans différents secteurs où l’abondance des épinettes est devenue problématique. On a fait des validations avec des personnes compétentes et tout regarde pour la réalisation d’un autre projet. La tordeuse a fait des ravages, mais il faut également considérer l’âge du bois dans certains secteurs. On a rencontré des spécialistes, discuté avec la Société sylvicole et nous sommes à la recherche de personnes qui seraient en mesure de travailler la coupe de bois sans la grosse machinerie que l’on connaît parce que l’on ne veut pas gâcher tout le cachet du Golf Lac-Saint-Jean».

Dans l’air, il y a également le fameux projet du Parc des îles, dont plusieurs municipalités attendent des développements. Le Golf Lac-Saint-Jean serait touché par ce projet et l’on envisage de réaliser des projets afin de compléter l’offre de service dans le secteur. D’importantes discussions sont donc à venir pour l’organisation du Golf Lac-Saint-Jean.—

Partager cet article