L'équipe #29 s'attaque au Circuit Pro Tour

Par Laurie Fortin
L'équipe #29 s'attaque au Circuit Pro Tour
Le pilote Marcel Savard est accompagné de son équipe: sa conjointe Geneviève Blouin

MOTONEIGE.Fort de succès rencontrés à quelques reprises, la saison dernière, l’équipe #29 du pilote almatois Marcel Savard s’attaquera intensivement au Circuit Pro Tour cette saison.

Avant de prendre cette décision, ils ont effectué quelques tests avec leur motoneige créée l’année dernière en début de saison.

Constatant son fort calibre sur le Circuit de Vitesse Motorisé (CVM), ils décident de se rendre à Valcourt. Agréablement surpris par la vitesse de leur machine, ils sont passés près de la 3e position, mais en raison de problèmes en lien avec la règlementation, ils ont été privés du podium. À Roberval, ils ont dominé lors des deux journées de compétition.

«Disons que nous avons été impressionnés et nous avons impressionné pas mal aussi. Les Ontariens ont fait le saut. Le petit «trailer», la petite équipe qui avait l’air de rien. Là, ils savent qui nous sommes», de lancer avec fierté Pascal Boudreault.

Objectif

L’équipe vise à prendre le départ de 7 à 8 des 9 courses du circuit. La saison sera lancée le 15 janvier à Eagle River au Wisconsin, mais compte tenu de la distance à parcourir pour s’y rendre, l’équipe passera probablement son tour à ce moment.

En plus de leur motoneige conçue pour le Pro Tour, l’équipe mise depuis trois ans sur une motoneige IFS 440 modifiée avec laquelle ils ont conclu au 2e rang du classement cumulatif du CVM, derrière Nicolas Poudrier.

Bien que l’esprit de camaraderie qui s’installe avec les autres équipes ou avec leurs partisans représente une motivation pour tous, l’esprit de compétition est aussi bien présent. L’Américain Brendan Miller a conclu à la tête du championnat l’année dernière avec environ 450 points.

«En une course, nous sommes allés chercher 76 points. Si on est capable de faire 6-7-8 courses comme ça, on peut brouiller les cartes, s’en aller dans les 5 premiers du circuit. On ne va pas là pour figurer, on va là pour performer, avec toute humilité.»

Saison couteuse

Compte tenu que les composantes du moteur sont assez règlementées, le coût total de la machine, si on compte les pièces seulement, se situe entre 10 et 12 000$.

«Ce n’est pas comme pour le #29 IFS 440 où on peut faire plus de «tuning» et qui est estimé à 15000$ environ», explique Sylvain Néron.

Refaire la motoneige presque entièrement cette motoneige l’année dernière a d’ailleurs pris environ 200 heures. Pour créer la dernière, les passionnés estiment à environ 400 heures à 2 ou 3 hommes, le temps nécessaire.

Ils estiment de façon optimiste que le coût de la saison sera de 10 000$ ce qui ne comprend pas l’entretien de la machine. Ils recherchent encore des entreprises ou personnes qui seraient intéressées à les appuyer.

«On aimerait avoir des gens qui "trippent" autant que nous», lance Sylvain Néron.

Pour sauver des frais et être plus confortable, ils ont augmenté la superficie de leur roulotte l’aménager pour pouvoir dormir et manger à l’intérieur.

Partager cet article