Les favoris ne se mettent pas trop de pression

Par Laurie Fortin
Les favoris ne se mettent pas trop de pression
Nicolas Proulx et Camil Morin ont remporté les trois tranches du circuit.

CHALOUPE.Vainqueurs des trois tranches du circuit Proco de compétitions de sports de rames, Camil Morin et Nicolas Proulx aimeraient bien remporter le marathon de 42 kilomètres, mais ne veulent pas se mettre trop de pression sur les épaules.

«Le but c’est d’abord et avant tout de s’amuser. C’est ce que j’ai dit à Camil lorsque je lui ai parlé de courir ensemble cette année. Ce n’est pas parce que j’ai gagné les trois dernières années que je veux gagner celle-là à tout prix. Je rame avec un ami d’enfance pour le plaisir. C’est déjà beaucoup», de lancer Nicolas Proulx.

Pour Camil Morin dont les dernières traversées du lac Saint-Jean remontent à il y a environ dix ans, l’objectif est le même bien qu’il ne cache pas qu’il aimerait finir premier.

«C’est un peu un rêve et surtout avec trois victoires à notre actif ce serait plaisant de poursuivre dans la même lancée», explique celui qui courait à l’époque avec Nicolas Proulx et Simon Couture.

Les deux jeunes hommes ont l’intention de se préparer physiquement comme ils l’ont fait au cours des dernières semaines.

«Nous faisons attention à ce que l’on mange durant les semaines de compétition et particulièrement avant une épreuve. Par exemple, la journée précédant le marathon, nous allons manger 4000 calories. Ça semble beaucoup, mais c’est sous forme de petites portions contenant beaucoup de glucides. Nous sautons toujours une journée d’entrainement durant la semaine, pour une épreuve du circuit. Ce sera cependant le repos total quelques jours avant le marathon», explique Nicolas Proulx, en précisant que lui et Camil ont fait au moins deux pratiques de départ à Desbiens, question de se mettre dans l’ambiance. Leur recette n’est pas secrète. Ils n’hésitent pas à partager leur façon de faire avec les autres coureurs.

Partager cet article