Les orientations de Hockey Québec sont contestées

Les orientations de Hockey Québec sont contestées
Les mises en échec sont éliminées pour les niveaux midget BB et bantam CC.

CONTACTS. La Fédération de hockey sur glace du Québec vient d’émettre ses orientations pour l’année 2015-2016 en ce qui concerne la mise en échec corporelle et le contact physique. C’est ainsi que dès le début de la saison prochaine, les joueurs de niveau Midget BB et du niveau Bantam CC devront adopter la règle du contact physique.

Cette règle du contact physique est définie comme étant une tactique défensive individuelle visant à bloquer de façon réglementaire la progression d’un porteur de rondelle adverse. Selon la définition de Hockey Québec, cette tactique est le résultat du mouvement du joueur défensif qui restreint le mouvement du porteur de la rondelle à l’aide du patinage, de l’angle d’approche et du positionnement.

Cette règle élimine à proprement dit les contacts physiques que les joueurs du niveau Midget BB qui évoluent au sein de la Ligue de développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean avaient l’habitude de pratiquer depuis de nombreuses années.

Orientation inappropriée

Pour les entraîneurs Carl Guérin des Jeannois Midget BB d’Alma, Éric Gauthier des Aiglons Junior AA d’Alma et Pascal Hudon, des Jeannois du Collège d’Alma, cette nouvelle orientation adoptée par Hockey Québec est inappropriée.

«Je pense que Hockey Québec fait une erreur de vouloir implanter cette nouvelle règle dans la région. Dans les secteurs où les bassins de joueurs sont plus grands, et en particulier dans les grandes villes, il y a déjà plusieurs niveaux de hockey. Par contre, dans notre région, le bassin de joueurs ne permet pas d’avoir autant de niveaux jeux soit du AAA ou du AA. Empêcher les joueurs du niveau BB d’évoluer pendant toute une année sans la mise en échec corporelle serait néfaste, voire même dangereux pour son développement, à l’approche de son accès au niveau Junior AA, où les contacts physiques sont permis», résume Carl Guérin, entraîneur-chef de Jeannois Midget BB d’Alma.

Thomas Tremblay, est l’un des troupiers sous la gouverne de l’équipe d’entraîneurs des Jeannois. Ce dernier est également contre l’Application de la nouvelle règle par Hockey Québec. «J’ai toujours appris à jouer au hockey avec les mises en échec. J’ai de la misère à voir la suite des choses pour les joueurs qui désireront par la suite évoluer à un niveau supérieur où les mises en échec sont permises. Par contre, si un joueur souhaite ne pas jouer avec la mise en échec, il y a des catégories qui le permettent».

Décision ridicule

Pour sa part, Éric Gauthier des Aiglons Junior AA d’Alma est catégorique. «C’est une décision ridicule. C’est correct pour le niveau Bantam, mais certainement pas une décision réfléchie pour le niveau Midget. Je ne serais pas surpris que la région décide de changer de catégorie pour éviter une telle règlementation. Ça n’a tout simplement pas de bon sens. Les joueurs du niveau Midget vont jouer pendant trois ans sans contact et vont par la suite atteindre le niveau Junior ou collégial. Ils vont se faire ramasser. C’est encore là une très bonne décision des bureaucrates de Hockey Québec. Cette année surtout, ces bureaucrates de Hockey Québec ont pris de drôles de décisions, mais celle-là c’est la meilleure », de lancer ironiquement l’entraîneur des Aiglons Junior AA d’Alma.—

 

Partager cet article