On patine sur la rivière Petite-Décharge d'Alma

On patine sur la rivière Petite-Décharge d'Alma
Gervais Tremblay et Aline Hamelin ont aménagé un anneau de glace de 0

Notre collègue Pierre Beaumont le mentionnait la semaine dernière dans sa chronique « Sur le podium », le patinage libre est redevenu une activité populaire auprès des jeunes et des moins jeunes. Depuis quelques semaines, à l’initiative d’Aline Hamelin et de Gervais Tremblay, un nouvel anneau de patinage, la « Villa Glace » est désormais disponible gratuitement pour les amateurs. La particularité du site est qu’il est situé sur la rivière Petite-Décharge.

La fin de semaine a été problématique pour les promoteurs de cette initiative. La pluie et la température douce n’ont pas permis l’accès au site. Mais, avec le retour d’une température saisonnière dans la nuit de dimanche, Gervais Tremblay a pu œuvrer sur le site pour tenter de le remettre en état pour les utilisateurs. Rencontré lundi après-midi, il était persuadé que les patineurs pourraient à nouveau s’élancer sur l’anneau de glace dans l’après-midi de mardi.

« Depuis neuf ans, Aline exploite un gîte où elle accueille principalement des Européens. Aussi, il y a cinq ans nous avons inauguré une sandwicherie près du quai fédéral sur la rivière Petite-Décharge. Chaque été, l’achalandage est en augmentation. Beaucoup de gens empruntent la rivière Saguenay pour des balades entre Shipshaw et Alma que ce soit en bateau ou en ponton. Le quai fédéral est le seul endroit où ils peuvent s’amarrer pour passer quelques bons moments », souligne Gervais Tremblay.

« On cherchait un moyen de poursuivre l’animation dans le secteur. Déjà, en période hivernale, plusieurs adeptes de la pêche sous la glace installaient leurs cabanes pour pratiquer leur activité. On peut d’ailleurs en voir au moins cinq dans le secteur. J’ai pensé qu’un anneau de glace pour le patinage libre pourrait amener une nouvelle animation familiale. C’est à partir de cela que ce projet un peu fou s’est mis en branle », poursuit Gervais Tremblay.

« Avec la participation de quelques amis, le projet a pris forme petit à petit. L’anneau de glace de quelque 500 mètres a été tracé sur la rivière et à l’aide d’une pompe et de plusieurs mètres de tuyaux, on réussit à entretenir la surface de patinage ».

Gervais Tremblay peut passer un peu plus de trois heures pour arroser la surface de l’anneau de glace : « Il faut percer des trous dans la glace à plusieurs endroits et déménager nos tuyaux à quelques reprises pour faire une glace neuve. En raison de l’épaisseur de la glace, je vais devoir bientôt utiliser une tarière pour être en mesure de rejoindre l’eau de la rivière ».

« Au centre de l’anneau, précise Gervais Tremblay, il y a une épaisseur de glace de quelque 22 pouces. L’anneau de glace en tant que tel a une épaisseur qui peut varier entre 16 et 18 pouces, ce qui est amplement suffisant pour assurer la sécurité des utilisateurs. Tous les jours, nous nous assurons d’une bonne épaisseur de glace avant de permettre l’utilisation du site. Les gens comprennent bien cela. Au cours des derniers jours, en raison du redoux, nous avons été dans l’obligation d’interdire l’accès au site. Non pas que la glace n’était pas assez épaisse, mais elle était trop friable pour du bon patinage“».

Partenaires

Aline Hamelin et Gervais Tremblay se sont assurés d’avoir l’approbation de la municipalité avant d’entreprendre leur projet et ce, d’autant plus que Gervais Tremblay est un employé de la Ville d’Alma de la division des travaux routiers : « Le service des Loisirs nous a prêté quelques chaises que nous avons installées sou notre abri. L’endroit permet aux gens de chausser leurs patins avant de s’élancer sur l’anneau de glace. Dans la sandwicherie, il y a une toilette que les patineurs peuvent utiliser. Nous avons fait également circuler une pétition qui a permis l’installation d’une toilette chimique sur le stationnement réservé pour les utilisateurs du quai. À la sandwicherie, nous pouvons offrir des collations, des breuvages chauds et plusieurs autres choses », souligne Aline Hamelin.

Plusieurs autres partenaires ont participé au projet notamment la Scierie Martel du Groupe BMR d’Alma, Éric Tremblay Ébénisterie, Dany Fortin, denturologiste, Sport DRC et le Garage Réul Thivierge : « La principale dépense est consacrée pour le déneigement de l’anneau de glace, le reste, c’est simplement de l’huile de bras », souligne Gervais Tremblay.

Au cours des dernières semaines, Aline Hamelin et Gervais Tremblay ont distribué des mémos dans les pare-brise des voitures pour inviter les gens à patiner à l’anneau de glace. Plusieurs personnes ont répondu à l’appel jusqu’à maintenant : « Plusieurs personnes qui nous visitent nous disent qu’elles ont vu nos installations à partir du Pont Carcajou. La plupart de nos patineurs sont du secteur St-Pierre ou du secteur du centre-ville où l’accès à une patinoire extérieure est un peu plus problématique. L’anneau de glace su secteur Naudville et les Sentiers de glace de la Dam-en-Terre sont trop éloignés ».

« Il y a aussi d’autres personnes qui viennent pour le cachet spécial du patinage sur la rivière. Avec la proximité du centre de ski Mont Villa-Saguenay, les soirées où la montagne est éclairée offrent une ambiance extraordinaire pour les patineurs », conclut Gervais Tremblay.

Partager cet article