Parc d’une rive à l’autre : Les clubs de plein air d’Alma se regroupent

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Parc d’une rive à l’autre : Les clubs de plein air d’Alma se regroupent
Le président du club de ski de fond d’Alma, Luc Ouellet, la coordonnatrice aux opérations du Parc d’une rive à l’autre, Andrée-Anne Boisvert, l’agent de développement en plein air du RLS, Sven Kaminski, la responsable des inscriptions, Pauline Laprise, ainsi que le DG, Denis Caouette. (Photo : Trium Médias – Janick Émond )

Le Centre de ski de fond Dorval d’Alma, le Mont Villa Saguenay, la Pointe-des-Américains ainsi que le parc Saint-Georges s’unissent et forment maintenant le Parc d’une rive à l’autre. Ce regroupement permet ainsi d’offrir aux citoyens une proximité et une diversité d’activités quatre saisons.

De plus, il sera possible de se procurer une passe de saison qui sera valide à tous ces endroits.

« Les gens pourront ainsi acquérir une passe de saison combinant, par exemple, le ski de fond au centre Dorval et le ski alpin au Mont Villa Saguenay. Ça permet des économies, en plus de valoriser nos centres et de les rendre accessibles », commente le directeur général du Parc d’une rive à l’autre, Denis Caouette.

Sentiers

D’ailleurs, le Centre de ski de fond Dorval a procédé, cet été, à de nombreux changements, dont l’ajout de deux nouveaux sentiers.

Un premier a d’abord été fait pour le fat bike, d’une longueur de 1,9 km. Il permet ainsi de créer une boucle qui sera accessible à tous, même les débutants.

« L’ancienne boucle, rendue à un certain point, devenait réservée aux experts, donc on vient répondre à un besoin. »

Un deuxième sentier a ensuite été aménagé pour la raquette, créant une boucle totalisant 8,5 km.

« Anciennement, le sentier de raquette n’était qu’un aller-retour et ce n’est pas ce que veulent les gens. La piste suivra de près celle de fat bike. »

De plus, une nouvelle surfaceuse pour les sentiers de fat bike a été acquise par le centre, ce qui permettra d’offrir une meilleure qualité de piste.

Signalisation

« Nous avions une énorme lacune du côté de la signalisation, principalement du côté de la raquette et nous avons remédié à la situation cet été. »

Avec une aide de 3 000 $ de la part du Regroupement des loisirs et des sports du Saguenay-Lac-Saint-Jean, 130 panneaux réfléchissants ont été installés dans les sentiers, améliorant ainsi la sécurité.

« Je tiens vraiment à remercier tous les bénévoles et toute l’aide des différents organismes dans ces projets-là. On a pu développer un service attrayant et améliorer nos sentiers. Également, je les remercie puisque grâce à cette grande aide, nous pourrons ouvrir tôt le centre Dorval. Si tout va bien, nous devrions avoir ouvert dans la fin de semaine du 16 et 17 novembre », conclut Denis Caouette.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des